Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2007 2 31 /07 /juillet /2007 20:09
Avant la trève estivale, j'ai pensé que cela vous ferait plaisir de lire, autre chose que la prose de notre William, ou des demandes d'aide de ma part, vous trouverez donc des extraits des messages que j'ai reçus. 

Je commence par celui de Michel Girardy qui est le premier enseignant (j'espère que les autres ou leurs enfants suivront son exemple) à s'être manisfesté.


Michel GIRARDY

 Bonjour Christiane,

Sur la photo parue dans l’Eclaireur, j’ai bien reconnu ton visage que je n’avais jamais oublié car il exprimait énormément de douceur et de qualités humaines. J’ai sans doute encore dans mon grenier quelques listes qui pourraient m’aider à retrouver les noms mais je n’ai pas ouvert ces cartons d’archives depuis mon installation dans la maison que j’ai construite à Paucourt et que j’habite depuis 1978…. 
J’ai conservé un souvenir extrêmement enthousiasmant de mon début de carrière au CEG Pasteur. Je sortais de l’Ecole Normale d’Orléans et j’avais à cœur de construire quelque chose de durable dans un lieu où mon père avait exercé tant à l’école primaire qu’au Cercle Pasteur jusqu’à son arrestation par la Gestapo et sa déportation où il a succombé. 
J’ai rencontré là une équipe pédagogique bien rôdée et des élèves qui n’auraient pas espéré continuer des études secondaires dans les anciennes structures et pour lesquelles la création des CEG fut une formidable opportunité. Leur volonté de réussite était un stimulant et une satisfaction pour leurs enseignants. 
J’espère que malgré mes maladresses de débutant, j’ai pu laisser à tous, un souvenir positif….. 

J’avais dû renoncer à mon projet d’être professeur d’Education Physique à cause d’un problème de colonne vertébrale, mais cela ne m’a pas empêché d’enseigner l’EP pendant près de quinze ans en même temps que le français puis l’anglais….. 

J’ai donc débuté en septembre 1960 et terminé en juillet 1962 au CEG. Outre l’enseignement du français dans une classe de 6ème, j’enseignais l’éducation physique à toutes les classes et j’animais l’association sportive le mercredi
J’ai pu ainsi faire participer aux championnats scolaires départementaux des équipes minimes et cadettes masculines et féminines en handball et en athlétisme, ainsi qu’une équipe féminine de gymnastique formée à Fémina et dont plusieurs participantes devinrent à leur tour professeur d’EP…. 
J’ai donc terminé ma carrière d’enseignant au CES d’Amilly en 1997 après quarante ans d’activité…. 
Je serais très heureux de te lire bientôt et d’avoir des nouvelles de tes co-disciples. En te félicitant pour ton heureuse initiative, reçois le témoignage de mon meilleur souvenir.


  Claude BEZILLE

Bravo Christiane, je viens de découvrir dans l'Eclaireur de la semaine dernière encore une photo de notre CEG notre troisième pour être plus précis. 
Ma parole tu as des relations "particulières" avec un des pigistes ? 

Peut-être te l'a-t-il dit, je suis allé voir William il y a 15 jours ou 3 semaines. 
C'est très curieux d'entendre une voix qu'on n’a pas oubliée dans un corps pas tout à fait inconnu. 
On passerait des heures à l'écouter. 
C'est un excellent narrateur mais il est tellement précis dans sa relation des faits que je suis presque sûr qu'il invente un peu.

Voilà, je voulais te faire un petit coucou et te remercier encore de tous les efforts que tu fais (attention à ton dos !) pour essayer de rassembler toutes ces jeunes filles et ces garçons du siècle dernier.
Je t'embrasse et à très bientôt j'espère.
Claude B

 

 Michel BREUILLER

Bonsoir, Jeudi dernier, j'ai été très étonné par un appel inattendu : William Creff !
Quelle surprise ! après 45 ans, voilà qu'il me réveille un coin de ma mémoire (largement défaillante au départ, puis petit à petit le voile se lève un peu et des noms me reviennent). 
Quel bonheur de l'entendre parler de tous les camarades de classe.
Quel plaisir aussi d'apprendre que tu as pris l'initiative de créer un blog pour l'occasion (très bon pour la mémoire) et que tu projettes l'organisation des retrouvailles du cinquantenaire. 
Je t'annonce tout de suite ma participation.
J'attends que tu me dises ce que tu deviens, Je sais déjà que tu es tourangelle.....
Je t'embrasse. A bientôt
.

 

  Danielle MENARD

ici Danielle GUEZOU. Née MENARD. 
sur la deuxième rangée, je suis la quatrième en partant de la droite. 
la plus belle avec une blouse grise et une frange......

  

Brigitte LECLERC (Bezault)

merci pour les nouvelles, voici un peu + pour mes coordonnées
Brigitte Leclerc épouse Bezault née en1947 
j'ai fait ma 6ème et ma 5ème à Pasteur en 59 /60 et 60/61 
je suis bien au 2éme rang à la 9éme place sur la photo de l'éclaireur 
ma profession: 
Cadre infirmier au groupe hospitalier Necker-Enfants malades (à la retraite) 
je suis bien la copine de Danièle Ménard épouse Guézou 
A+. merci pour ton travail.


Michèle CORDIER

Bonjour Christiane,
Hier soir j'ai eu la bonne surprise de l'appel de Michèle Cordier mon ex-cousine que je n'ai pas vu depuis 25 ans. Moi je suis bien la "vraie "Michèle Cordier de la 1ère 6ème de Pasteur .
J'ai fait toute ma carrière de dessinatrice dans un bureau d'études de la D.D.E (équipement) à Montargis puis à Orléans, Tours et Châteauroux.
toutes mes amitiés et à bientôt. Michèle

 

 Raymonde TAILLAT

Je suis maintenant en retraite après une carrière comme agent commercial puis agent administration des ventes à l'exportation dans la sté GKN GLAENZER SPICER SIÈGE À POISSY (78300) spécialisée dans la fabrication de transmissions à cardan pour véhicules à passagers RENAULT, PEUGEOT, FORD, CHRYSLER, TOYOTA, etc.. 
Après le BEPC, j'ai fait un stage de 6 mois chez Pigier en sténo dactylo, puis ai été embauchée chez Ets SEIGNEUR à Courtenay comme secrétaire jusqu'en 1970 date à laquelle je me suis mariée.
Durant ma première année de travail en 1964, j'ai suivi des cours d'anglais commercial à Durzy en me disant que cela pourrait peut-être me servir. 
En effet, mon mari étant musicien à la Musique de la Police Nationale dont le siège était à Vélizy, nous sommes venus en région parisienne et je me suis inscrite en intérim puis j'ai tout de suite trouvé un engagement définitif dans la Sté GKN GLAENZER SPICER au service exportation où j'ai passé toute ma carrière, traitant avec le monde entier. 
Nous faisons partie d'associations de recherche et de sauvegarde du partrimoine dans notre commune, je fais de l'aquagym, mon mari est moniteur de plongée sous-marine.
Nous faisons de la marche et du vélo et essayons de voyager à l'étranger - cette année Jordanie en avril, nord de la Norvège et Spitzberg en Juillet, nord de l'Italie en Sept, et Vietnam et Cambodge programmé en Mars prochain. 
Bises et à bientôt. Raymonde Taillat Naudin


Alain DEDOURS

Christiane, 

Et oui, j'avais laissé un "commentaire" mais la technique m'a trahie. (c'était une vraie fausse manoeuvre de ma part)..Je ne sais plus exactement ce que j'y écrivais.... 
Ainsi, tu étais dans le secteur pharmaceutique, si j'ai bien compris. Le violon mène donc à tout. Mon parcours professionnel a été quelque peu exotique : mathématiques (brièvement), natation, action culturelle, communication et puis depuis 1997 une direction générale. 
J'ai même assumé pendant une année les fonctions de directeur d'une école de musique. Incroyable pour un des mauvais élèves de Monsieur Carriau. Cela dit j'ai toujours été un grand consommateur de musique. Et toi, joues-tu toujours du violon ? Oui, je pense... 
Nous pourrons évoquer tout cela si ton projet abouti
C'est curieux, ces retrouvailles me tentent et en même temps je les redoute un peu. Nous avons certainement tous beaucoup changé. Aujourd'hui nous gardons la mémoire de l'autre à travers l'image d'un(e) adolescent(e). Et puis, après les inévitables "qu'es-tu devenu ?" et la résurgence d'anecdotes de ces quatre années de vie (presque) commune, saurons nous trouver quelque chose d'autre à partager ? Avec certain(e)s, peut-être. Mais c'était déjà le cas en ces années collégiennes. 
Je répondrai donc présent à ton appel à se rassembler, si cela doit se concrétiser. 
Amitiés. Alain

  

MICHEL BARAGLIA

 Je suis Michel BARAGLIA et je viens de découvrir aujourd'hui le site du CEG PASTEUR et j'ai trouvé cela génial. J'ai beaucoup aimé les commentaires de William CREFF avec lequel j'aurai grand plaisir à parler. 
Actuellement je vis à Saint Domingue où je passe une retraite tranquille....
Grand merci pour ce site qui est formidable.
Amitiés.
Michel BARAGLIA



Christiane BILLART (HARRY)

  …Je me rappelle très bien de mes anciens camarades de Pasteur et des profs ( une prof de français qui est morte à Fontainebleau, écrasée par un cheval échappé ), de Monsieur Marty, un prof de maths à l'accent chantant et d'une prof de sciences physique bizarroïde. 
moi,
Billard Christiane, je suis née en 1949, j'ai dû fréquentée le collège en 62/63 et 63/64, je me suis mariée à 17 ans après une seconde désastreuse au lycée en forêt, avec un agriculteur donc je suis agricultrice, j'ai eue 3 enfants (2 filles, 1 garçon ) et 6 petits enfants; signe particulier, en 4° j'avais une tâche marron importante sur la joue qui a été enlevée lors des vacances entre 4° et 3°. 
Vous parlez de Nicole Stauder; avait-elle un frère Patrick? 
(CD: Je confirme, je m'en souviens)
il était dans ma classe et je sais qu'il s'est marié avec une camarade de classe:
Françoise Compin. Je me souviens de Bernard Cottet (on à fait de bonnes crises de rire avec lui ) de Tuboleiv, Vigneron qui doit être kiné (il adorait les maths ) Martine Chartier (la fille du libraire ) et de son amie
Lioret
Je revois Christiane Vaillant épouse Fauverteix habitant Gondreville; Sylviane Brun épouse Guignon habitant Corquilleroy, Monique Duc veuve Doizon habitant Saint Firmin des vignes, Bernadette Sainjeon épouse Collumeau habitant Châlette/ Loing :
je les contacterais après les vacances. 
J'admirais une fille qui était en classe supérieure et qui était toujours bien coiffée (un chignon bouclée ) et très élégante, était-elle dans votre classe et qu'était-elle devenue?

(encore 10 nouveaux noms à ajouter à mon listing..., nous en sommes bientot à 180, grand merci)



 J.Claude GAZUT  

Suite à mon appel, je suis actuellement sur le blog du CEG.
Je tiens à féliciter William pour la qualité de son rédactionnel et de sa mémoire. 
Son travail est prodigieux. 
J'étais avec lui en 2TS2 à Durzy si ma mémoire ne me trahit pas.
Je n'ai pas pu tout lire tant je suis bouleversé. 
Je reviendrai dès que possible.
Merci pour tout.
Jean Claude GAZUT


 

Toujours aussi prolixe, je vous garde William pour la fin

02 Juillet 2007   
J'ai lu ton commentaire sur le site où tu avais un doute sur la position de Monique qui était plutôt derrière toi et non derrière Michelle CORDIER comme je l'affirmais. Tu as tout à fait raison. 
Dans toutes les classes, tu étais toujours située dans le rang côté cour et à proximité de la porte. 
 
En 4ème ou 3ème, la classe se composait comme suit.  Dans le 2ème rang à partir de la cour, il y avait sur le devant Josette ANDRE et Rosette COSSON, derrière Christiane VIGNOLES et Claudine ROUSSEAU, derrière Nadine CORNET et Françoise POTHIER et derrière enfin Christian COURSIER Dans le rang côté cour, se tenait, au droit de Christian, Monique BIKIALO et devant elle, Michelle CORDIER et toi. 
Je peux me tromper, mais ce sont les places que je vois pour les élèves cités. 
Bisous William CREFF

Mi-Juillet  
Chère
   CRICRINETTE,  
J’ai rencontré Claude ainsi que Josette et Jocelyne ANDRE et je me suis rendu compte à quel point leurs mémoires étaient bonnes: Claude a imité la démarche " sur ressorts " de Jean-Yves et je lui ai imité celle de M. MORIZET, qui penchait sensiblement du côté gauche....
La visite de Claude et de Josette et Jocelyne ANDRE m’a fait très plaisir. Il et elles ont beaucoup de mémoire et étaient d’accord sur ce que j’avais écrit.
Hier après midi j'ai eu la visite de Josette et Jocelyne ANDRE... Josette et Jocelyne m’ont remémoré les moments drôles avec Joël LAURY et les attitudes de Monique BIKIALO avec sa coiffure qui lui masquait le visage. La prof lui disait alors " rideau " pour qu’elle écarte ses cheveux de devant les yeux. 
Exemple : Le passage "assez chaud" avec Danielle MENARD dans le portrait de Josette. 
Je pense que notre Danielle aura le sens de l’humour pour me pardonner cette petite dérive. 
...nous avons revisité nos souvenirs communs. Josette se souvient très bien. Elle m'a raconté beaucoup d'autres anecdotes sur notre classe, notamment la fois où Mlle LACOUME fit mettre Joël à genoux sur l'estrade pour le gifler devant ses camarades. Elle se souvenait très bien également de l'aventure de l'oisillon. Elle m'a rappelé aussi le comportement de Mme PETIT lorsqu'elle était en colère après un élève. Elle allait droit sur lui en criant et agitait sa main devant elle pour le mettre en garde de la future gifle. Arrivée devant l'élève, elle continuait de lui crier dessus mais ne passait jamais aux actes comme le faisait Mlle LACOUME. En fait, plus de peur que de mal. M. MORIZET l'a beaucoup marquée et durant toute sa carrière, elle appliquait sa méthode, notamment avec les devoirs facultatifs qu'il donnait en plus des autres devoirs.  
Nous avons reparlé de nos anciens profs de géographie, M. LABBE qui était le cousin de Didier THIBAULT et M. GIRARDY, frère de l'ancien maire d'Amilly et directeur du collège SCHUMANN.  
Ensemble nous avons regardé toutes les photos de classe et je leurs ai redonné quelques noms qui manquaient. Elles en feront part à Jean Noël COLLET, un ami à elle, que tu remerciais dans un de tes articles.  
Josette habite à quelques mètres de la maman de Joël LAURY. M. LAURY est décédé et Mme LAURY habite, par le plus grand des hasards, à côté de chez elle. Elle va essayer d'obtenir l'adresse de Joël. 
Josette, Jocelyne et moi pensons que tu fais là un "travail formidable" et Josette a ajouté "il n'y avait que Christiane pour faire cela"(CD: un peu auto-satisfaction: je le mets en gros et en couleur différente! ). 
Je partage son avis car de toute la classe et comme je le disais dans ton portrait, tu étais la seule camarade à avoir un tel allant. 
Pour moi, tu es le porte drapeau de notre petite 6ème, notre MARIANNE à nous.  

Josette et Jocelyne ont plein de souvenirs. 
Sans refaire des portraits comme je l'ai fait, je leur ai suggéré de noter en une ligne seulement un souvenir, une anecdote qui permettraient de saisir de façons plus pointues encore les personnalités de chacun. (Profs et élèves)  
Exemple: M.BOURGON aimait beaucoup l'écrivain d'Orléans Charles PEGUY, mais détestait dégermer les pommes de terre dans la cave de ses parents lorsqu'il était enfant.  Pendant ses cours de maths, il terminait toujours ses démonstrations avec le sourire et se frottait les mains en disant "bon,.... voilà". Il jetait ensuite un rapide coup d'oeil sur toute la classe pour détecter un regard perplexe. Si tel était le cas, il recommençait sa démonstration pour un seul élève parfois. Sa seule leçon de conduite : "Et si tout le monde en faisait autant?" 
Il nous avait appris à extraire les racines carrées et à faire des problème à l'envers en commençant par la dernière ligne de solution. 
Ses cours de maths n'empiétaient jamais sur les cours de Mlle LACOUME. Ce n'était pas le cas de M. MORIZET
Et tant d'autres choses encore............ 



 
c'est sûr,  William a encore des choses à nous dire: 


Commentaires de William CREFF suite aux réactions de Michel BARAGLIA, de Martine JOSEPH et de notre Christiane.
 


 Par correction et pour tout le respect que nous lui devons, je commencerai par notre toute dévouée CRICRINETTE. 
Elle dit : "j’ai été déçue et (un peu vexée) de constater que William mettait toujours Martine, première en musique".  Pour ma part, je n’ai jamais écrit qu’elle était toujours la première, mais la première tout court. Je sais que d’autres élèves se sont disputés et obtenus la première place à commencer par toi, Christiane, et sans doute Françoise qui était bonne en tout, même dans les matières extrêmes, telles la gymnastique et la musique comme je l’avais signalé avec humour dans son portrait. 
Lorsque je dis d’un élève qu’il est le premier dans une matière, c’est vrai et faux à la fois, car je raisonne sur quatre années et chacun sait, que personne n’a jamais été perpétuellement le premier. Dans ton cas, tu étais et j’en suis certain, aussi bonne que Martine en musique. Je signalais d’ailleurs dans ton portrait que tu étais une fan de M. CARRIAU. J’entendais par-là que tu aimais beaucoup ce qu’il faisait et qu’en conséquence, tu ne pouvais qu’être bonne, voire très bonne en musique. J’aurais dû écrire que Martine était douée en musique comme je l’avais dit d’Anne-Marie pour la gymnastique, et sans parler de première place. 
Lorsque M. CARRIAU nous faisait écouter des morceaux de musiques classiques tels les quatre saisons de Vivaldi, l’apprenti sorcier de Dukas ou encore Pierre et le loup de Prokofiev, Martine chantonnait les airs discrètement et balançait la tête, comme enivrée par la musique. Nul doute qu’elle était en phase avec le compositeur. Aujourd’hui, je suis sûr que Martine aura gardé cette habitude que possèdent de nombreux mélomanes. Quant à toi, Christiane, tu écoutais et appréciais tous ces morceaux avec bonheur comme beaucoup d’élèves. Ton attitude était plus discrète que celle de Martine et c’est peut-être cela qui m’a incité à dire qu’elle était la première. Elle était juste derrière moi, à côté de Françoise GONTHIER et je l’entendais chantonner les airs de Vivaldi, de Dukas et de Prokofiev.  
Chère CRICRINETTE, tous les élèves de la classe savaient que tu étais une très bonne élève, à commencer par moi, et je regrette d’avoir écrit que Martine était la première en musique. Je ne pouvais savoir que cela te porterait ombrage et je m’engage à remplacer le terme de " première " par " douée en musique " sur le portrait de Martine.  ( j'avais fait cette petite remarque, mais c'était du 2è degrés!)
Pour clore ce registre, je signale à mes camarades qu’Alain, Michel, Jean-Yves, Anne-Marie, Françoise et moi-même, n’ont pas toujours été les premiers dans leur matière de prédilection. Alain, expert en histoire-géographie, dessina un jour une main qui lui valut la première place en dessin. Il faut dire qu’elle était superbe et que le choix de la position des doigts était révélateur de l’esprit d’Alain. Sa main était vivante et semblait vouloir transmettre un message, alors que les mains des autres élèves avaient l’apparence de natures mortes. M. MORIZET la montra à tous les élèves et l’afficha au fond de la classe. 

(CD: Je voulais faire un peu d'humour, cela ne méritait pas tous ces commentaires, mais je n'ai pas su comment les réduire)

Réponse de William à notre sympathique Michel BARAGLIA

Michel signale et il a tout à fait raison, qu’Anne-Marie GANNAT ne faisait pas partie de notre petit groupe d’élèves qui rentrait ensemble de l’école. La raison en est simple, Anne-Marie ne s’est jointe à nous qu’en 4ème et peut-être même, qu’en 3ème. Il lui était donc impossible d’avoir un tel souvenir, ayant quitté le CEG en fin de 5ème
Mais demandez donc à notre bon Claude s’il a oublié ces moments de franches rigolades avec Anne-Marie
Sacré Michel, tu te la coules douce à SAINT DOMINGUE et tout comme toi, j’ai hâte de te rencontrer. Nous ne nous sommes jamais perdu de vue car nous nous rencontrions parfois dans Montargis et cela depuis bien longtemps. 
Grand Merci Michel pour les qualificatifs que tu utilises pour parler de notre site. Un compliment fait toujours plaisir et j’en suis ravi pour notre Christiane. 
 

Réflexions sur Joël LAURY et M. et Mme MARCANTONI 

 Le podologue Philippe JOSEPH m’a dit que sa cousine Martine avait toujours des contacts avec M.MARCANTONI. Elle l’a peut-être informé de notre projet, mais je sais, par le père de Michel BREUILLER, qu’il a des ennuis de santé, ce qui pourrait expliquer son silence


Merci à Robert GAZUT 
 
Ton commentaire est superbe. J’ai été un camarade de classe de ton frère Jean-Claude à Durzy. Il a cessé ses études pour faire carrière dans l’armée. Je me souviens très bien de lui. Avec Serge BIKIALO et Jean-Claude LELU, ils formaient une sacrée équipe. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’ils étaient à l’image des Pieds Nickelés, mais presque. Ils étaient toujours de bonne humeur et leur simple présence n’engendrait pas la mélancolie 
Tout comme Christiane, j’attends avec impatience qu’ils se manifestent. 



Note à  Sylvie LABRETTE.  

Etant un vieux copain de Jean-François CHOLLET, j’ai eu l’occasion de manger de bonnes vieilles cailles pondeuses qu’il me rapportait de Thimory. A la casserole et avec des petits oignons, elles étaient délicieuses. 
Je suis également un copain de Bernard CHATAIGNIER. Il habite à Pressigny les Pins et M. LABRETTE a été son instituteur. Il ne l’a pas oublié et n’en garde que de très bons souvenirs


...Un recueil de mes portraits avec photos d’hier et d’aujourd’hui, enrichi de commentaires serait super et j’y réfléchis de plus en plus pour le réaliser. Il faut reconnaître que pour ma part le plus gros du boulot est fait. Reste à faire la mise en forme avec choix et tailles des caractères. 


Cette dernière suggestion me parait très intéressante, irréaliste pour l'instant.

Mais on peut commencer par des photos de notre tête d'aujourd'hui....donc vous voyez ce qui vous reste à faire.... pour faire plaisir à notre William.

ci-dessous notre photo de 3è A de 62-63, presque tous sont au courant, il ne manque que Martine Roux (mais nous ne l'avons connue qu'une année). Nadine Cornet ne s'est toujours pas manifestée, elle a pourtant reçu mon courrier, puisqu'il n'a pas été renvoyé...)


Bonnes vacances.
CD

undefined
Suis toujours à votre service: christianedaire@orange.fr


A +

Partager cet article

Repost0

commentaires

GAZUT Jean Claude 05/08/2007 19:21

Puisqu’il est question de mon pote Jean Claude Lelu je me souviens avoir été jaloux de la beauté de son cahier de géographie, épais comme le bottin de la poste,  pour la simple et bonne raison que ce gros cahier cartonné comportait, au fil des pages, de magnifiques cartes postales collées qui illustraient les cours triplant ainsi son épaisseur originale. Jean Claude Lelu était champion de saut en hauteur et sautait allègrement plus de 1,60m en rouleau alors que, nous autres, faisions trembler l’élastique rouge dès les 1m, 1,05m car nous sautions en ciseaux. Dernière anecdote lorsqu’on lui demandait son nom Jean Claude répondait invariablement « LELU, L.E.L.U en quatre lettres »Si tu me lis cher Jean Claude je te serre une cordiale poignée de mains en souvenir de nos franches rigolades comme je la serre à Serge Bikialo dont les parents tenaient un bar à Paucourt si je me souviens bien. Avec ses potes ils avaient fait le Golfe Drouot point de passage obligé des artistes « en herbe »La famille Brunet habitait également à Paucourt, la première maison à droite dans le virage à l’entrée de Paucourt.Petit message pour Monsieur Girardy Pour ce qui me concerne je me souviens de vous et nous avons parlé pas très loin de chez les Marcantoni  lorsque j’allais partir pour l’Ecole d’Application de l’Artillerie. Nous avons parlé longtemps et vous aviez dit pour conclure « Tu vas y arriver »Pour terminer je crois me souvenir que vous rouliez à l’époque en 2 CV, corrigez moi si je me trompe.Tous mes pensées émues pour tous ceux qui se souviennent de moi.Cordiale poignée de main à William Creff et merci encore une fois pour tout ce que tu fais et un gros bisou à Christiane

Articles Récents

  • William CREFF complète avec des "vieilles" photos de la Sirène
    Nous commençons par cette photo couleur (car elle illustrera l'article que je partagerai sur Facebook) C'est, je crois, une photo actuelle...mais c'est ce qu'on voit "en bas de la Sirène". Merci à William...il est le seul de nos 89 abonnés a avoir répondu...
  • L'ancien quartier de la Sirène
    En Aout 2020, Chartier écrivait un commentaire sous un article ou une page... (je ne sais toujours pas qui est Chartier...ce serait bien qu'il me mette un mail christiandeaire@orange.fr, nous avons besoin de connaitre son âge, avec qui était-il ami ?...
  • Hommage à deux héros montargois de la résistance: garagistes au 20 rue de la Sirène
    Article paru dans la République du Centre le 9 Juillet 2020: Jean, le père, et Jacques, le fils, faisaient partie du réseau Prosper. Ils ont payé de leur vie leur engagement dans la résistance dès 1942. Aucun hommage n'avait été rendu à Jean et Jacques...
  • Qui a des souvenirs du quartier de la Sirène?
    Je l'ai souvent écrit "ne mettez pas de commentaire car ils se trouvent en fin d'article, seront enfouis et personne ne les trouvera".... Je découvre...par miracle...un commentaire qui a été mis en Aout 2020, signé de "Chartier". Si nous avons sur notre...
  • Classes primaire Gambetta
    Après ce long mutisme, il parait nécessaire de continuer à faire vivre notre site. L'an dernier, sur demande, un article était paru pour les primaires Pasteur...quel plaisir d'y retrouver des visages familiers...copains (d'avant-avant-hier!!), j'ai pensé...
  • Qui connait le prénom de METRIER (ou MAITRIER) Classes primaires à Pasteur
    D'accord, nous ne sommes pas sur les 10 années d'existence de notre CEG...mais notre site accueille toutes les demandes...et, je suis très fière de constater que, grâce à vous, toutes nos recherches sont couronnées de succès...j'espère qu'il en sera de...
  • Recherchons Michèle, qui était coiffeuse à Amilly dans les années 60.
    Nouvel exploit à réaliser....comme toutes nos recherches ont été couronnées de succès (y compris la dernière avec l'abbé Gallerand)... nous devons essayer... Voici un extrait du mail reçu le 2 décembre: « Bonjour, je recherche dans le cadre d'une filiation,...
  • Primaire Pasteur 1954-55, CE1 (?), noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 1 Serge POIRIER – 2 Jean Claude BOSSARD – 3 Pierre GIE – 4 Serge BIKIALO - 5 ? -6 Jean Claude CUGUEN 2ème Rang (debouts): 1 Claude BEZILLE - 2 Jean Claude METIER – 3 Robert DANIEL -....- 8 Michel LACHAUME – 9 CAILLIET – .. - 11 JACQUEMONT 3ème...
  • 1953-54 CP1 Pasteur, noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 1 Jacques MILOT – 2 HEIM – 3 VERSOGNE – 4 Daniel QUENON – 5 Jean Claude LELOUP – 6 Alain BEZAULT – 7 CHEVRIER – 8 Jean Louis GAUGIRAND – 9 Michel KNOPP 2ème Rang : 1 Jean Paul CORRIGE – 2 GUET – 3 Michel BORNE – 4 LARCHER – 5 TALLES – 6 Christian...
  • Primaire Pasteur 1953-54, noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 2 Daniel QUENON – 6 Alain DEDOURS – 8 LARCHER – 9 Michel LACHAUME 2ème Rang : 3 LAUDEY – 7 LEPROUX – 9 LEGUMINA 3ème Rang : 4 HAMARD – 7 Yannick GINZE – 8 Michel GIRAUDON – 9 Yvon DUSSOULIER - 11 MIAUDON 4ème Rang : 1 VIE – 2 Jean Claude BOSSARD...