Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2007 7 09 /09 /septembre /2007 16:34
Vous trouverez ci-dessous, le mail que m'a fait parvenir William
Je précise que nous étions 2 Christiane dans la classe (de la 6è à la 3è), et c'est Christiane Vignoles dont parle William.



Réponse de William à Mme VASSORT, à propos du portrait de Françoise POTHIER, où tout n'était que dérision.

 " Mme VASSORT avait une lourde responsabilité dans tout cela. Mettre un 18 /20 plutôt qu’un 19/20 à Françoise, n’aurait pas changé le cours de l’histoire. Pourquoi ne l’a-t-elle pas fait ?  
Ce passage du portrait de Françoise a quelque peu blessé Mme VASSORT qui s’était promis de ne rien me dire. 
Lors d’une conversation téléphonique, au demeurant fort courtoise, elle se libère de son angoisse et me confie le fond de sa pensée sur un ton un peu gêné. 
" Tu sais, William, le point ou les deux points que j’attribuais en plus à Françoise étaient toujours justifiés. Le travail de Françoise était bien souvent meilleur que celui de Christiane. " 
Je l’arrête aussitôt et je lui confirme que ces remarques infantiles de ma part, n’avaient été écrites que pour faire sourire mes petits camarades et qu’à aucun moment je n’avais été sérieux dans mes propos. 
Faire le reproche à Mme VASSORT de ne pas avoir attribuer des notes de complaisance à Christiane au détriment de Françoise, dans le simple but de " faire plaisir " aux autres élèves, est une attitude blessante et irrespectueuse vis-à-vis de cette excellente prof
Chacun savait avec quelle rigueur et quelle intégrité elle faisait son travail et qu’en aucun cas elle serait tomber dans une telle bassesse. 
Françoise était la meilleure de la classe et personne ne mettait en doute le jugement de Mme VASSORT. 
Elle ajouta pour conclure que les notes n’avaient à ses yeux que peu d’importance et que seuls, le travail et la progression de chacun de ses élèves l’intéressaient. La seule chose dont elle avait horreur, c’était la paresse.

 

Mme VASSORT a apprécié mes écrits et espère lire un jour ceux d’une de ses élèves. Un regard féminin posé sur cet épisode de notre vie serait, selon elle, curieux à découvrir et serait très certainement différent de mon travail. 

Cette idée n’est pas nouvelle. Notre Christiane, en avait déjà parlé dans ses commentaires. 


Pour passer à l’acte, c’est tout simple, il vous suffit d’acheter du papier et un crayon à prix coûtant dans une grande surface (mesures gouvernementales prises pour vous, à huit jours de la rentrée des classes) et de vous replonger dans votre malle à souvenirs du CEG PASTEUR, rentrée 1959
Cela fait un bail et si vous vous y attaquez, vous n’êtes pas sortis de l’auberge comme l’aurait dit, en d’autres temps, notre sympathique Nadine CORNET


Pour le mal que j'ai fait à Mme VASSORT, je mérite toutes les claques qu'elle a distribuées durant sa carrière, mais peut-être qu'une bise fera l'affaire. 
Bisous William



CD: 

Mme Vassort
a, bien évidemment, raison: 
            il serait important d'avoir un regard féminin

 
Nos souvenirs scolaires sont surement très différents...et...à notre époque, les filles s'intéressaient peu aux garçons (et inversement sans doute)...mais ce n'est que mon avis!.... 

Cette période de ma vie m'a beaucoup marquée, c'est peut-être une des raisons pour laquelle j'ai crée ce site. 

N'ayant plus d'activité professionnelle, en attendant les prochaines élections, il fallait bien que je "m'occupe".... 

J'ai beaucoup de souvenirs, mais surtout de mes activités annexes et assez peu "de la vie dans la classe". 

Il faut reconnaitre que, grace à vous tous, depuis que nous nous plongeons ensemble dans les photos et les "récits" de William, le passé s'éclaircit de plus en plus

Vous aussi, vous constaterez, au fur et à mesure, que, regarder les photos des albums, relire des passages des articles et des souvenirs de William, des noms ou des anecdotes vous reviendront.....


Pour ma part, avec ces quelques exemples, vous constaterez que je ne suis pas celle qui pourra relater des souvenirs  féminins que Mme Vassort recherche:

- je ne me souviens que d'un seul soufflet  donné sur ces 3 premières années et j'y vois un homme (M.Bourgon ou M.Morizet??) sur la joue de... Joel Laury.  

- pour moi, la seule fois où Mme Vassort a levé la main sur quelqu'un, c'était sur Claudine Labrette, juste avant que nous sortions pour la photo de classe de 3ème.

- je ne me souviens pas de Mme Morizet (belle-fille de M.Morizet) comme prof à Pasteur, mais je me souviens de la jolie jeune femme blonde dans notre chorale d'adulte   

- en dehors de M.Bourgon et M.Morizet comme prof de géo, je ne vois que M.Pothier qui nous faisait partager sa passion pour les voyages lointains... (il devrait avoir 93 ans, est-il toujours à la maison de retraite de Chalette???)

- Je me souviens très bien des Marcantoni et de leurs enfants, mais je me vois pas Mme Marcantoni dans notre classe et pense n'avoir eu qu'un an M.Marcantoni, car pour moi, après Mle Lacoume, nous avons eu Mme Brunet en anglais.

Comme vous le constatez, je veux bien me faire votre porte-parole, 

........mais il faudrait que les anecdotes viennent d'autres que moi. 

Vous êtes de plus en plus nombreux à nous rejoindre:

                           Mon listing vient d'atteindre les 250 Noms.

Danièle Gervais me faisait remarquer que nous étions les "privilègiés" de la classe Apour avoir eu, un  William dans notre classe.

Je suis sûre que certains, surtout ceux qui ont quitté
l'univers
professionnel, pourrait prendre la relève....
et nous pourrions entendre parler des autres classes.....

 

A +
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

CREFF William 20/10/2007 09:10

Seconde réponse au commentaire n°6 déposé le 9-10-2007 à 14:27:21 par Danièle NAVARD (DELAHAYE)Maman, les p'tits bâteaux qui vont sur l'eau, ont-ils des ailes ?Madame VASSORT, le p'tit bled qui va en classe, a-t-il des ailes?Monsieur Morizet, les craies du tableau noir, ont-elles des ailes?Mais oui, mon gros bêta, s'ils n'en avaient pas, ils ne vol'raient pas. Pardon chère Daniéle pour  "mon gros bêta", mais ce sont les paroles de la chanson. Par respect pour l'auteur, j'ai utilisé cette définition à ton égard malgré que ce ne fut pas mon intention au départ. J' espère que tu n'as pas un Bled à portée de main car tu as deux bonnes raisons maintenant pour me le foutre sur la gueule.William

CREFF William 14/10/2007 13:23

Réponse au commentaire n°6 déposé le 9/10/2007 à 14:27:21par Danièle NAVARD (DELAHAYE)Non.William (Commentaire volontairement très bref.) Record à battre.

Dani�le navard (Delahaye) 09/10/2007 14:27

Bonjour à vous,Encore un petit commentaire sur Mme Vassort?Vous souvenez-vous du "Bled" qui a traversé la classe au-dessus de nos têtes??.....Elle nous répétait encore et toujours que, la locution : "malgré que" était lourde et elle s'évertuait à nous faire construire des phrases avec "bien que".Elle se tourne vers une élève qui, certainement avec la pression, lui lance sa phrase.......avec un "malgré que" superbe! La riposte du Bled a été immédiate!!!!Cela m'a conditionnée, et Je pense à elle à chaque fois que je l'entends dire aujourd'hui!Une anecdote personnelle, mais qui est tout à son honneur : Après mon BEPC, en 1963, elle nous a accompagnées ma mère et moi, à Orléans avec sa voiture, pour me faire entrer et étudier à La Maison de l'Enfance avec une dispense d'âge , je n'avais que 14 ans et demi et dommage c'était trop jeune. Encore une raison pour moi de l'admirer et de vous le faire savoir.Bises à vous deuxDanièle

CREFF William 13/09/2007 20:54

Chers camarades,L'article consacré à Mme. VASSORT mérite un maximum de commentaires. Alors, bande de fainéants, à vos plumes ! Vous n'avez pas une heure pour rédiger votre devoir, mais deux ans. Sachez toutefois que plutôt il sera fait et mieux cela vaudra.Pour conclure, je n'ai qu'une seule chose à ajouter :" Pour Mme. VASSORT, Hi Bip Bip Hourra !!! "William CREFF

CREFF William 13/09/2007 20:34

Chère Danièle,Il est vrai qu'elle est bien belle cette citation de LAMARTINE et moi même, je ne l'avais pas oubliée. Te souviens-tu également de cette citation de ALAIN qui avait l'objet d'une dissertation. "  On voudrait s'arrêter dans ces endroits plaisants, y planter sa tente, y faire sa vie."Mme. VASSORT aimait beaucoup COLETTE qui avait une grande passion pour les chats.Lorsque nous avons étudié "Le Cid " de CORNEILLE, elle nous parlait du pétillant Gérard PHILIPPE, de Jean VILLARD, le créateur du TNP, et des acteurs de télévision, Michel et Robert ETCHEVERY à qui elle vouait une grande admiration.Je me suis régalé avec l'étude de " La Mare au Diable" de George SAND. Les personnages y étaient tellement attachants que j'ai lu et relu pendant des années ce roman champêtre à l'approche des fêtes de Noël. Il y avait de la magie dans le simple.M. DELAFOIX a été notre prof de géographie. En fin de cours, il ne disait pas : "Prenez vos cahiers de textes", mais " Prenez vos cahiers semainiers",pour inscrire les devoirs qu'il nous donnait à faire. Il était un professeur très calme et les élèves le respectaient beaucoup.Merci pour ton gentil commentaire. Tu comprendras facilement que je prends plus de plaisir à lire les commentaires de mes camarades plutôt que de visiter les portraits souvenir d'un certain William CREFF. A bientôt  William

Dani�le navard (Delahaye) 12/09/2007 22:13

Salut Cricri, salut William,Je prends toujours autant de plaisir à vous lire, et pour compléter la série, je me souviens bien de la gifle de Claudine, j'ai pris une larme sur la joue quand elle l'a reçue(j'étais à côté d'elle en 3ème).Mr Pothier n'a effectivement jamais été notre prof, mais en prof remplaçant( je ne sais plus pour quelle matière!)il me revient le nom de Mr Delafoix???? Et vous?Je revois aussi Mme Petit et ses colères ,quand elle arrivait en criant, courbée en avant et s'arrêtait net devant l'élève!Mr Morizet et ses théorèmes ,il faisait rouler sa craie entre ses doigts. En géométrie, il faisait le tour de classe pour savoir qui avait trouvé une autre solution pour résoudre l'exercice, Michel Breuiller, très calmement en proposait toujours une!Quant à Mme Vassort, celle pour qui je reste admirative, prof sévère mais tellement passionnée et efficace, elle passait dans les rangs , en étude, tout le monde "bossait" sur les maths, elle était furieuse, il faut dire que nous étions servis en nombre d'exercices à faire pour le lendemain!J'ai toujours en tête des fins de cours où elle nous lisait des poèmes, et il me reste cette image d'elle , le coude posé sur le bureau , passant doucement ses doigts sur son front en citant: ..."Objets inanimés, avez-vous donc une âme qui s'attache à votre âme et la force d'aimer"....C'est beau non?Etc,etc,...... Finalement, j'ai encore plein d'autres souvenirs qui remontent par bribes, et ça fait du bien......A bientôt, DanièleQ

CREFF 11/09/2007 14:04

Chère CRICRINETTE,Tu disais : "Je ne me souviens pas de Mme. MORIZET (belle-fille de M. MORIZET) comme prof à Pasteur, mais je la vois dans notre chorale d'adulte".Mme. MORIZET qui était une jolie blondinette très discrète devait chanter  avec une voix bien douce pour t'endormir la  mémoire de la sorte.En 3ème, elle était notre prof de Sciences naturelles et  nous faisait découvrir les minéraux. Si un ou une élève se prenait une mauvaise note, gare à Beau papa! M. MORIZET n'était jamais très loin et prenait le temps, pendant son cours de maths, de faire la leçon à celui ou celle qui avait mal travaillé avec sa bru.Tout comme ZORRO, il arrivait sans se presser et ses mises en garde faisaient mouches tout comme les coups portés par le fameux justicier avec la pointe de son épée.M. POTHIER n'a jamais été notre prof et de ce fait , il ne pouvait pas te parler de voyages. L'effet soporifique de la voix douce de Mme. MORIZET était décidément très efficace.Quant à Mme.MARCANTONI, elle n'a effectivement jamais été notre prof  durant ces quatre années de CEG.Cela dit, je peux me tromper également.Bisous   William

CREFF 11/09/2007 12:18

Chère CRICRINETTE,Tu écrivais : "Pour moi, la seule fois où Mme. VASSORT à lever la main sur quelqu'un, cétait sur Claudine LABRETTE...."Si tu n'as le souvenir que d'une seule gifle donnée par Mme. VASSORT à notre Claudine, juste avant la photo de classe prise par la petite mère CHARLES et son ZOZIO, tu mériterais de t'en prendre une, cette fois, juste avant les retrouvailles de 2009, pour avoir écrit ce qui se trouve au dessus de mon commentaire. Cela dit, Mme. VASSORT ne donnait pas des claques à tout bout de champ, et si elle en donnait une, elle était méritée.Quant à Ms. MORIZET ET MARCANTONI, ils ne donnaient jamais de claques.Le premier faisait copier vingt fois un théorème et le second disait des mots qui touchaient plus l'élève qu'une simple calotte.M. LABBE me donna une calotte pendant un cours de géographie où nous étudions les territoires d'outre mer. Lorsqu'il nous parla de PAPEETE sur l'ile de TAHITI, je n'ai pu m'empêcher de rire en pensant à la fameuse contrepèterie. Il se rapprocha de moi et demanda le pourquoi de mon hilarité soudaine. N'osant lui dire le fond de ma pensée, il se contenta de me frapper le dessus de la tête pour me ramener à un état normal.L'élève le plus remarquable qui a été corrigé par Mme. VASSORT et M. BOURGON a été un certain Patrick DAUTREAU. M. BOURGON lui fit la morale dans la cour, en présence de tous les élèves et le gifla de façon très sévère. Personne n'aura oublié cet instant.Bisous William CREFF 

Articles Récents

  • Classes primaire Gambetta
    Après ce long mutisme, il parait nécessaire de continuer à faire vivre notre site. L'an dernier, sur demande, un article était paru pour les primaires Pasteur...quel plaisir d'y retrouver des visages familiers...copains (d'avant-avant-hier!!), j'ai pensé...
  • Qui connait le prénom de METRIER (ou MAITRIER) Classes primaires à Pasteur
    D'accord, nous ne sommes pas sur les 10 années d'existence de notre CEG...mais notre site accueille toutes les demandes...et, je suis très fière de constater que, grâce à vous, toutes nos recherches sont couronnées de succès...j'espère qu'il en sera de...
  • Recherchons Michèle, qui était coiffeuse à Amilly dans les années 60.
    Nouvel exploit à réaliser....comme toutes nos recherches ont été couronnées de succès (y compris la dernière avec l'abbé Gallerand)... nous devons essayer... Voici un extrait du mail reçu le 2 décembre: « Bonjour, je recherche dans le cadre d'une filiation,...
  • Primaire Pasteur 1954-55, CE1 (?), noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 1 Serge POIRIER – 2 Jean Claude BOSSARD – 3 Pierre GIE – 4 Serge BIKIALO - 5 ? -6 Jean Claude CUGUEN 2ème Rang (debouts): 1 Claude BEZILLE - 2 Jean Claude METIER – 3 Robert DANIEL -....- 8 Michel LACHAUME – 9 CAILLIET – .. - 11 JACQUEMONT 3ème...
  • 1953-54 CP1 Pasteur, noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 1 Jacques MILOT – 2 HEIM – 3 VERSOGNE – 4 Daniel QUENON – 5 Jean Claude LELOUP – 6 Alain BEZAULT – 7 CHEVRIER – 8 Jean Louis GAUGIRAND – 9 Michel KNOPP 2ème Rang : 1 Jean Paul CORRIGE – 2 GUET – 3 Michel BORNE – 4 LARCHER – 5 TALLES – 6 Christian...
  • Primaire Pasteur 1953-54, noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 2 Daniel QUENON – 6 Alain DEDOURS – 8 LARCHER – 9 Michel LACHAUME 2ème Rang : 3 LAUDEY – 7 LEPROUX – 9 LEGUMINA 3ème Rang : 4 HAMARD – 7 Yannick GINZE – 8 Michel GIRAUDON – 9 Yvon DUSSOULIER - 11 MIAUDON 4ème Rang : 1 VIE – 2 Jean Claude BOSSARD...
  • Primaire Pasteur: 1952-53 CP classe de M.CONTANT proposée par Michel BOURGUIN
    Rang 1 : 2è Serge POIRIER – 7è Jacques MILOT Rang 2 : 2è Jean Pierre PAJOT – 4è GODIN – 6è Yvon DUSSOULIER – 7è Michel LOISEAU Rang 3 : 1er Patrick DAUTREAU – 2è J.Claude BOSSARD – 3è LECUYOT Rang 4 : 1er VERSOGNE – Jean Paul CORRIGE Mille merci à Michel...
  • Primaire Pasteur vers années 56, 57 ou 58
    Grace à Monique BIKIALO (qui a reconnu son frère), puis J.Pierre RIMBERT (qui propose 3 noms), et maintenant Michel BOURGUIN , cette classe est presque complète. (il ne manque que l'année) 1- 1 ?? - 2 François ROBLIN – 3 Jean Claude METIER – 4 Serge POIRIER...
  • Photos de Primaire sans doute 1957- 58, nombreux noms proposés par Michel BOURGUIN
    Initialement j'avais pensé à 1958-59 CM2 ou cours supérieur ...mais Michel BOURGUIN propose 1957-58 classe de M. MIKOSKI...et il a forcément raison En plus il retrouve de nombreux noms: parfois avec des prénoms différents, j'avais reconnu Michel BARAGLIA...
  • Qui a connu l'abbé GALLERAND, curé à Montargis autour des années 70 ?
    Demande tout à fait inhabituelle....mais nous avons déjà fait des miracles. Un voisin tourangeau sachant que j'avais passé mes 20 premières années à Montargis m'a demandé si j'avais connu l'abbé GALLERAND.... J'ai questionné ceux qui avaient connu cette...