Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 17:22

Je regrette le passage d'overblog (gratuit) à blog (payant) Je suis une utilisatrice Pour moi: 

- près de 3 jours de travail perdus sur ce foutu site qui me publie des articles totalement illisibles.

- Cet après-midi, j'avais tenté une autre technique: récrire la totalité du texte issus de Word, en  y mettant les formes,

arrivée à la 5è page, j'ai tenté un "enregristrer en brouillons": je n'avais que les 20 1ères lignes, alors qu'il

m'annonçait régulièrement des sauvegardes, pire.. je suis allée dans "articles sauvegardés": le titre était bien là,

mais il n'y avait que ...3 lignes. 

- Ce soir, je refais une "n"ième tentative de copier-coller: je ne le modifie pas et je vous assure que tout lisible sur

mon écran, de la même police, justifié, etc: comment allez-vous le trouver??? mystère. ..je dois tenir la promesse

faite  à Robert Gazut qui m'a appelée en début de soirée.

Mais...Pour vous (et nous) tous: que de bonnes nouvelles

- encore de nouveaux noms, avec grace aux noms et coordonnées donnés par Jacky BERNU
- la manifestation de Bernard VION,suite au message laissé sur son répondeur !!! (il vous

racontera peut-être..;mais il ne veut pas d'Internet...)
- et je n'ai pas encore appelé les autres noms cités par Jacky Bernu

Le "jeune retraité" MICHAUT ne pourrait pas avoir la gentillesse de prendre, un tout petit peu de son

précieux temps, pour m'aider à reconstituer la totalité de sa classe??? et Danielle ex DUPORT 

devenue MICHAUT de même pour ses copains de l'époque???

J'oubliais, je vous rappelle mon mail:  christianedaire@orange.fr  pour me fournir les coordonnées où je peux

vous joindre,  mais cela ferait tellement plaisir à William que vousfassiez l'effort d'un petit (pasf

forcément) commentaire.

...extraits des mails reçus depuis ces derniers jours, du plus récent au plus ancien....ne soyez donc pas

étonnés que certaines réponses soient données.. avant les questions!


William CREFF

7 Oct 07 : 
….. Hier matin, à Montargis, j'ai rencontré Michel GIRARDY. Je me suis présenté à lui et nous avons discuté un bon quart d'heure avant la fermeture du site. Il a 69 ans et m'a parlé de ses enfants.
Il n'a plus de contact avec ses anciens collègues. Nous avons parlé de M. POTHIER qui est en maison de retraite.

Il m'a demandé ce que devenait Jean-Yves TRICOT et je n'ai pas su lui répondre.
Il se souvenait très bien du physique longiligne de Alain DEDOURS et de la très sportive Françoise POTHIER.

Il m'a confirmé qu'il n'avait pas ouvert ton site depuis quelques temps. J'espère que notre rencontre lui donnera l'occasion de t'envoyer un nouveau petit message. Je n'ai pas manqué de le remercier oralement pour son long commentaire, cerise sur le gâteau.

Ce matin j'ai vu que tu avais supprimé ce que tu avais déposé sur le site hier. J'ai eu le temps de lire ce que Battina avait écrit sur elle-même et ses parents. C'est bien triste pour ces deux profs remarquables. J'aimerais les rencontrer pour parler de notre bon vieux CEG. Ils auraient certainement des choses à me dire sur leurs anciens élèves ou peut-être que par pudeur, ils me fermeraient leur porte.

Bisous WILLIAM et bon courage dans ton œuvre. 

Je t'ai envoyé un commentaire pour l'article où tu découvrais ton vrai visage à tes camarades. II est très

bref, mais sincère.



3 Oct 07 : 
…..J'ai rencontré et parlé longuement avec Jacques MARTIN aux portes ouvertes du nouveau collège

de Villemandeur où ma fille couvrait l'évènement pour la République et l'éclaireur
Jacques n'a pas changé et demeure un garçon charmant à l'allure débonnaire. Il a fait toute sa carrière à Synthélabo. Sa femme l'accompagnait. C'est une ancienne coiffeuse qui travaille maintenant comme

assistante à l'école de Chevillon sur Huillard. Ils habitent dans une maison à la sortie du bourg de

Chevillon

J'ai connu VION à Pasteur au club de tir dirigé par M. MIGNARD. Il y est resté quelques temps et s'en

est allé. C'était un garçon à l'image de notre Claude, calme et appliqué. 
Quant à BERNU, c'était un élève marrant et sympathique. Il était souvent avec Alain FARNAULT car ils étaient tous les deux de petites tailles.

Battina a beaucoup de nouvelles à nous dire sur elle et ses parents et j'ai hâte de les lire. Son long message sera lu avec une grande attention. 

Quel dommage que nos camarades ne se manifestent pas plus sur "ajouter un commentaire". 
Je les incite de toutes mes forces et ils ne bougent pas d'un poil. Seule la superbe Danielle DELAHAYE

s'y colle et je la remercie mille fois.



Jacky BERNU

…en fait comme je l'ai écrit à Robert Gazut, c'est Jacques Martin (rencontré par hasard) qui m'a parlé de ce projet et ensuite j'ai trouvé plus simple de passer par copains d'avant.

Je suis profondément attristé du décès de Jean-Pierre Blin. Je l'avais perdu de vue depuis longtemps mais nous sommes allés à l'école EDF ensemble et avons commencé notre vie active tous deux à St Laurent des eaux(centrale nucléaire) lui, en temps que chimiste à cette époque, lui n'ayant pas de véhicule, nous faisions du covoiturage.....

- Mercier Jean Jacques : CORQUILLEROY 
- Vion Bernard travaillait comme commercial chez BASTY à AMILLY 
- Lacoste Christian (est à LADON c'est Donald qui m'en a parlé) il était très copain avec Garcia
-  Farnault Alain (tenait ou tient peut-être encore une entreprise de construction de pavillons

dans la zone commerciale de Villemandeur et son épouse un cabinet immobilier à Châtillon Coligny) 
- Mounier Claude (est toujours boucher à Chalette Vesines) 
-Besse Jean Michel (je crois) (est maire de la commune d'OUZOUER/LOIRE)

Bonsoir  Christiane.  

Jacky Bernu

ps : s'il te manque des noms en 3ème M je suis à ta disposition

 

 CD :

Grand merci de ce message, et tes info m'intéressent car sur tous les noms cités je n'ai que les coordonnés

de de Boni (à Montargis), Pour Besse, Farnault (peut-être Alain), Mercier et Monier: j'ai

leur place en 4èM mais sans prénom (ni évidemment adresse), Lacoste Christian (place en 4è M mais où aujourd'hui?), et le nom de Vion n'y figure pas. 
Pour ta classe, comme tu le constates, nous avons de + en + de noms, mais il reste encore beaucoup de

recherches à faire.

Jean Pierre Blin était marié avec Francette Petat, je suis restée en contact avec eux, même si

nous avons  a été une dizaine d'années sans se voir. Ils étaient venus en Touraine pour mes 50 ans et depuis

je recevais des cartes de leurs voyages. 
Me retrouvant brutalement sans activité en début d'année, je leur avais mis un mail (ainsi qu'à Christiane

ex Vignoles et Claudine Rousseau), pour leur proposer de retrouver des anciens de notre classe de Pasteur. Francette m'appelle quelques jours plus tard, mais pour m'annoncer que J.Pierre était perdu, alors qu'il n'avait jamais eu de pépin, il avait fait un problème de santé en toute

fin d'année, transporté en neuro à Fontainebleau, puis à St Antoine à Paris. 3 semaines après c'était fini,

Ils n'ont qu'un fils Stéphane qui est le portrait de son père (voir ci-dessus et ci-dessous) et chimiste

lui aussi, ils ont 2 petites filles. C'est son DC brutal en Fév, ainsi que celui d'amie à peine plus vieille que

moi, (et 2 autres mais sur la génération précédente) qui sont une des raisons qui m'ont fait avoir ce projet

de retrouvailles (beaucoup plus large que celui que j'imaginais en Fév), mais je crois que tous ceux

qui sont au courant de cette aventure, seront présents en Sept 2009).

 

Si tu as été sur le site,William Creff réclame des anecdotes car il est le seul à écrire: mais qui d'autres que lui peut avoir sa mémoire éléphantesque ? 
Ayant terminé le portrait des 40 de la 6è de 1959, il nous relate maintenant des souvenirs de copains de ta classe ou d'autres..

L'éclaireur ne peut faire passer qu'une photo par article et les 2 premiers reprenant les mêmes

textes, avec une photo différente mais c'était nous en 6è puis en 3è, heureusement qu'ils ont fait un

autre article fin Juillet avec la photo de 4èC et mon listing a bondi de 100 nouveaux noms. 
Comme je l'ai écrit, certains ont découvert notre projet quand "ils se sont vus dans le journal".

Il n'y a pas de "billet" d'entrer dans notre groupe, il suffit de cliquer sur le site www.ceg-pasteur-montargis.com et se manifester soit par des commentaires, soit en m'écrivant directement.... ensuite: "faire partie du groupe" c'est-à-dire nous aider à retrouver des coordonnées et apporter l'information à un maximum. 
C'est plus facile pour ceux qui vivent encore (ou ont fait leur carrière) à proximité: Jean Noël Collet, les 2 sœurs André, Anne-Marie Laffont et bien sûr William Creff.

J'oubliais: un service: aller  aussi souvent que possible sur NOTRE site : c'est gratuit, peut-être sympa à lire, mais aussi, ça nous fait monterdans les statistiques, et nous place mieux dans les moteurs de recherche.

Bienvenue dans notre projet. A+. CD

 

Message du 04/10/07 11:32   Bonjour Christiane,

Je viens de recevoir ton message depuis copains d'avant. 
Aussi, je t'envoie directement la photo de la  3ème M.
Tu as raison pour le prénom c'est toujours  Jacky pour le quotidien et Jacques pour l'administratif,

quant à la recherche des coordonnées actuelles mon planning de retraité est particulièrement chargé

cependant voici quelques noms pour lesquels je pourrais peut-être fournir une piste mais certainement

(puisque c'est facile) vous les avez déjà. Lacoste, De boni, Mounier, Besse, Mercier, Farnault, Blin ,Vion  
A plus. Jacky

ps: je n'ai pas trouvé de fiche d'inscription sur le site du ceg-pasteur ! Est-ce normal ?


CD: aucune inscription: rien à payer: allez sur le site aussi souvent que vous le voulez

 Si ça vous fait plaisir, parlez-en à vos copains, essayer de retrouver les noms des élèves...

je l'ai souvent écrit:plus on regarde les photos...plus les noms nous reviennent...comme par miracle

ensuite nous rechercherons ensemble leurs coordonnées


 Battina MARCANTONI

3 octobre 07 : Bonjour Christiane, merci de ton mail. (...je ne souvenais surtout de ton mari..)
Je suis professeur d'anglais à Paris dans le 16ème et j'habite dans le 5ème, deux quartiers très privilégiés.

J'ai 3 enfants : un garçon de 34 ans qui fait du piano au conservatoire d'Orléans et de la formation pour adultes dans la région centre; 
j'ai une autre fille de 30 ans qui est maître de conférence à la fac de Jussieu,
et une dernière de 20 ans en 3ème année de médecine à Bichat.

 Je travaille beaucoup et au lycée et à la mairie de Paris
Je ne vais presque jamais à Montargis

Mes parents âgés y demeurent toujours. Mon père a été affecté par un problème de santé en 2006, il conduit et sort peu. ... ma mère marche mal. 
Le tableau est plutôt triste, et il ne faut guère compter sur eux pour une activité quelconque: ils vivent repliés sur eux-mêmes dans cette grande maison vide et froide.

Je vois souvent mon frère aîné Gaston, maintenant promu à la direction du groupe Thalès, qui voyage énormément et avec lequel j'échange beaucoup. 
J'ai été ravie que tu me donnes de vos nouvelles, embrasse toute ta famille de ma part
Bien à toi, 
Marie-Battina Marcantoni

 

  

Chantal MAUDUIT-FURET

4 octobre 07 : Bonjour,
Merci pour l'adresse du site, ca m'a fait très plaisir.

Je suis restée au CEG de 64 à 67, j'en garde-moi aussi de très bons souvenirs.
En regardant la liste des noms des profs je ne vois pas celui de
M Labrosse prof de français, je l'appréciais beaucoup.

Bien sûr je suis partante pour cette réunion en 2009 même si je ne connais personne parmi ceux cités sur le blog.

Lorsque je vais à Montargis, je passe toujours par la passerelle pour aller jusqu'à Pasteur, nostalgie quand tu nous tiens..... Ca fait toujours sourire mon mari !!! 
A bientôt. Cordialement, Chantal

 CD: Chantal fait partie des jeunes...et pour l'instant , il faut le reconnaitre, je ne peux vous écrire que ce que vous...me faites parvenir...ou bien je brode sur mes souvenirs....

C'est bien pour ça que j'ai besoin de votre aide, envoyez-moi des photos et des noms..et de quoi faire

des articles.

 

suite de souvenirs de William:

William CREFF

 3 Oct 07 : Chère CRICRINETTE
Suite au portrait de Jean-Yves TRICOT, tu écrivais " A notre époque, les filles s’intéressaient peu aux garçons (et inversement sans doute)... Mais ce n’est que mon avis... " 
Tu as tout à fait raison, notre Jean-Yves n’a jamais eu à ses trousses les jeunes filles de notre classe. Bien qu’excellent coureur à pied, il n’a jamais entraîné dans sa foulée la moindre demoiselle en mal d’amour. Elles étaient trop sérieuses et surtout trop occupées à étudier et à faire leurs devoirs.
Lorsqu’elles parlaient de lui, elles disaient toujours : " le Beau Jean-Yves ceci, le Beau Jean-Yves

cela" et cinquante ans plus tard, c’était toujours la même rengaine qui revenait pour définir ce sympathique camarade. Mme VASSORT en personne, se souvenant de lui, dit encore aujourd’hui : " Le Beau Jean-Yves TRICOT". 
Face à ce constat, la tentation a été grande pour moi de dire qu’elles lui couraient après.
Malheureusement ou heureusement peut-être, les mots ne se sont jamais traduits par des gestes. Pour

apporter plus de drôlerie à son portrait souvenir, j’ai donc volontairement exagéré la situation en traduisant

un leitmotiv laconique par une course poursuite comique sortie tout droit de mon imagination.

Il n’en demeure pas moins que notre
  Jean-Yves était un sacré coquin. Il s’amusait parfois à soutenir le regard de notre toute timide et gentille Christiane VIGNOLES pour la faire rougir. Avec Joël LAURY, il avait entrepris ce jeu singulier qui consistait à ne jamais baisser les yeux devant les filles. Pour vous dire la vérité, je ne me serais jamais permis une telle audace, étant trop timide.  
Joël et Jean-Yves avaient repéré deux petites mignonnes d’une autre troisième, la ravissante Danièle GERVAIS et Jocelyne JALOUZET. Cette dernière avait une beauté froide qui faisait fantasmer Joël. Il rêvait de se faire griffer le visage par ses ongles. 

La seule fois où j’ai vu le Beau Jean-Yves faire le joli cœur, c’était à la piscine du stade à Montargis, par un bel après midi de Juillet. Assis sur un banc, face au petit bain, il avait déployé ses bras d’athlète sur

les épaules bien frêles et bien blanches de nos deux camarades Anne-Marie GANNAT et Nicole STAUDER. Avec son regard de séducteur, il m’avait balancé ces mots: "Tu ne le diras pas à  Mme VASSORT, surtout"..... Quelle histoire ! J’en rougis encore aujourd’hui

Alain, Claude  et moi-même avions assisté à ce " dévergondage gentillet " de nos camarades.
Je suis quasiment certain que notre Claude se souvient de ce bel après midi d’été. Il a une excellente mémoire. Je peux vous assurer également qu’il serait prêt à cafter des cinquante ans plus tard pour confirmer mes souvenirs, si l’une ou l’autre de ces demoiselles, devenues mamies aujourd’hui, venaient à me traiter de menteur ou de Petit Rapporteur. (Clin d’œil à Jacques MARTIN. Pas le nôtre, l’autre.)

 Après les petits et toujours dans le registre de la séduction, passons aux grands

Mme VASSORT m’a affirmé que deux ou trois de ses anciens élèves de classes précédentes lui avaient déclaré avoir été séduit par sa beauté et qu’ils avaient fantasmé sur sa personne. C’est lors de retrouvailles semblables aux nôtres, que " ces pépés, vilains chenapans " lui ont confié leurs secrets. Elle a été enchantée

de recevoir une telle déclaration et a trouvé cela " trop mignon " de leur part. (Il va de soi que je ne me

erais jamais permis d’écrire une telle information et de la diffuser sans lui avoir demandé l’autorisation auparavant.)

Pour clore ce registre singulier de la confession des élèves, j’ai signalé à Mme VASSORT que tout petit, j’étais tombé, dès le premier jour, sous le charme de Mme MARCANTONI. Cette maîtresse avait une

grâce peu commune et une voix très douce. Cet émoi ne persista qu’une semaine. Lors de la projection de diapositives dans la salle du Cercle Pasteur, Mme MARCANTONI dit à une de ses collègues :

" Mais qu’a-t-il ce petit, à toujours me regarder ? "  Et toutes les deux me dévisagent. La honte m’envahit de

sitôt et le charme se rompit net.

Après ces confessions, j’en attends d’autres de votre part. Cinquante années ont passé et il serait trop mignon, comme le disait notre gentille Annie, de voir les langues se délier.
Notre Claude m’a déjà glissé à l’oreille le prénom d’une élève de notre classe pour qui il avait un petit faible. Pour savoir qui était la charmante élue, il vous suffit de le lui demander. 
Comme il me le faisait remarquer, après cinquante ans passés, il y a prescription.

ALORS JETEZ-VOUS A L’EAU ET ON VERRA BIEN QUI DES GARCONS OU DES FILLES, SERA LE PLUS COURAGEUX POUR LEVER LE VOILE SUR UNE PARTIE DE SON JARDIN SECRET.

Bisous .William

  

29 Sept 2007   Chère CRICRINETTE,

Ta visite m'a fait bien plaisir mais ne m'a cependant pas bouleversé. 
Tu es comme je t'avais imaginé. La dernière fois que te vis, c'était dans le haut de la rue Dorée, au droit

de la Place de la République, à midi cinq. Je venais de quitter mon travail. Tu étais accompagnée de

notre Francette et tu m'informais du décès de notre regretté M. MORIZET. (CD:suite accident

circulation en mai 68)
Quand cesseras-tu de dire que tu es la petite boulotte de la famille ? Si tu ne cesses pas de dire cette

contre vérité, je proclamerais dès demain et à tout le monde, que je suis brun et que notre Claude

a une chevelure blonde comme les blés. 
 J'ai hâte de parcourir ton commentaire sur tes trois rencontres du week-end dernier. 
Les premières impressions à la découverte des visages et des voix. Agréables ou se dire dans sa tête "Mon

Dieu", quand le temps fait ses ravages. 

 Claude est resté un bien beau gosse et toi une bien jolie femme 
Les filles ANDRE n'ont pas changé. Elles sont simples et sans manière
Martine MIGNON est une personne très calme et parle lentement. Elle est toujours la copine de Danielle DELAHAYE qui fait l'admiration de Mme VASSORT. Danielle est toujours bien

habillée et possède une grande classe.

 
CD:
- énienne reprise...après le franc succès que je viens d'avoir pour l'article 5è B et l'ajout de la photo de

Robert à coté de sa caricature... on peut espérer. 

- Bon: nouvelle reprise, je crois que c'est dans l'ordre et j'ai mis de la couleur... mais vous le savez, j' y reviendrais.....
- pour l'article "2è suite de portraits", je n'ai toujours pas réussi, alors que pour celui-ci, j'ai l'impression que mes

modif sont prises en compte.

A+. CD

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

CREFF William 08/10/2007 07:20

Ma pauvre CRICRINETTE,Que de travail pour un résultat si médiocre. Tout est pagaille dans les phrases, les mots et les polices.Je te dit bravo et merci pour ton dévouement même si au final le fruit de ton travail est perdu.J'espère que Robert appréciera son image revue et corrigée par mes soins. Mais où est donc passé notre Michel BARAGLIA?Bisous  William

Articles Récents

  • Classes primaire Gambetta
    Après ce long mutisme, il parait nécessaire de continuer à faire vivre notre site. L'an dernier, sur demande, un article était paru pour les primaires Pasteur...quel plaisir d'y retrouver des visages familiers...copains (d'avant-avant-hier!!), j'ai pensé...
  • Qui connait le prénom de METRIER (ou MAITRIER) Classes primaires à Pasteur
    D'accord, nous ne sommes pas sur les 10 années d'existence de notre CEG...mais notre site accueille toutes les demandes...et, je suis très fière de constater que, grâce à vous, toutes nos recherches sont couronnées de succès...j'espère qu'il en sera de...
  • Recherchons Michèle, qui était coiffeuse à Amilly dans les années 60.
    Nouvel exploit à réaliser....comme toutes nos recherches ont été couronnées de succès (y compris la dernière avec l'abbé Gallerand)... nous devons essayer... Voici un extrait du mail reçu le 2 décembre: « Bonjour, je recherche dans le cadre d'une filiation,...
  • Primaire Pasteur 1954-55, CE1 (?), noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 1 Serge POIRIER – 2 Jean Claude BOSSARD – 3 Pierre GIE – 4 Serge BIKIALO - 5 ? -6 Jean Claude CUGUEN 2ème Rang (debouts): 1 Claude BEZILLE - 2 Jean Claude METIER – 3 Robert DANIEL -....- 8 Michel LACHAUME – 9 CAILLIET – .. - 11 JACQUEMONT 3ème...
  • 1953-54 CP1 Pasteur, noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 1 Jacques MILOT – 2 HEIM – 3 VERSOGNE – 4 Daniel QUENON – 5 Jean Claude LELOUP – 6 Alain BEZAULT – 7 CHEVRIER – 8 Jean Louis GAUGIRAND – 9 Michel KNOPP 2ème Rang : 1 Jean Paul CORRIGE – 2 GUET – 3 Michel BORNE – 4 LARCHER – 5 TALLES – 6 Christian...
  • Primaire Pasteur 1953-54, noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 2 Daniel QUENON – 6 Alain DEDOURS – 8 LARCHER – 9 Michel LACHAUME 2ème Rang : 3 LAUDEY – 7 LEPROUX – 9 LEGUMINA 3ème Rang : 4 HAMARD – 7 Yannick GINZE – 8 Michel GIRAUDON – 9 Yvon DUSSOULIER - 11 MIAUDON 4ème Rang : 1 VIE – 2 Jean Claude BOSSARD...
  • Primaire Pasteur: 1952-53 CP classe de M.CONTANT proposée par Michel BOURGUIN
    Rang 1 : 2è Serge POIRIER – 7è Jacques MILOT Rang 2 : 2è Jean Pierre PAJOT – 4è GODIN – 6è Yvon DUSSOULIER – 7è Michel LOISEAU Rang 3 : 1er Patrick DAUTREAU – 2è J.Claude BOSSARD – 3è LECUYOT Rang 4 : 1er VERSOGNE – Jean Paul CORRIGE Mille merci à Michel...
  • Primaire Pasteur vers années 56, 57 ou 58
    Grace à Monique BIKIALO (qui a reconnu son frère), puis J.Pierre RIMBERT (qui propose 3 noms), et maintenant Michel BOURGUIN , cette classe est presque complète. (il ne manque que l'année) 1- 1 ?? - 2 François ROBLIN – 3 Jean Claude METIER – 4 Serge POIRIER...
  • Photos de Primaire sans doute 1957- 58, nombreux noms proposés par Michel BOURGUIN
    Initialement j'avais pensé à 1958-59 CM2 ou cours supérieur ...mais Michel BOURGUIN propose 1957-58 classe de M. MIKOSKI...et il a forcément raison En plus il retrouve de nombreux noms: parfois avec des prénoms différents, j'avais reconnu Michel BARAGLIA...
  • Qui a connu l'abbé GALLERAND, curé à Montargis autour des années 70 ?
    Demande tout à fait inhabituelle....mais nous avons déjà fait des miracles. Un voisin tourangeau sachant que j'avais passé mes 20 premières années à Montargis m'a demandé si j'avais connu l'abbé GALLERAND.... J'ai questionné ceux qui avaient connu cette...