Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 01:42

 Je ne déroge pas à mes principes: 
-
notre projet vous intéresse, soyez les bienvenus, il ne vous intéresse pas: oubliez-nous.
- lorsque vous avez qqchose à dire, comme je sais que les commentaires ne sont pas

toujours très faciles à lire, je préfère que vous m'envoyiez un mail que je reproduis

dans un article.
J'ai d'abord reçu un mail, puis nous avons eu une...longue conversation téléphonique

avec J.Claude LELU.
 
Il ne partageait pas certaines opinions exprimées dans le site, donc je lui ai proposé

d'écrire, et c'est le texte que vous trouverez ci-dessous.
...Pour ceux qui nous lisent depuis le début, ou les récents qui ont eu le..."courage"(?) d'aller

jusqu'à la X ème page, vous constaterez que je répète souvent: ce sont NOS souvenirs,

c'est NOTRE perception....
le même évènement peut être vécu très différemment, et quelquefois ...ça peut être, aussi... du second degré....
Vous n'êtes pas d'accord avec ce qui est écrit? : faites-le moi savoir et vous aurez la parole.

 

 

J.C.Lelu.jpg

 

Chère commensale,   
 
Je vous remercie de votre attention et de nos échanges écrits & verbaux.
J'apprécie d’être en phase avec votre refus de la perfection rétro de nos pédagogues. En effet,

M.Carriau qui était un fanatique de son art, savait assez mal transmettre cet amour de la musique. Il n'en

est pas seul responsable, car je trouve que les arts tels le dessin et la musique ne devaient pas être

notés. Ceux-ci correspondent à une disposition, et des "indispositions" devenaient dans le système

scolaire de notation un handicap.
Je n'écris pas que les mathématiques sont supérieures à ces disciplines, mais lorsque l'esprit n'est pas

artistique et l'entendement obtus aux arts, nous pouvons vivre sans celui ci (mais brimé de ces plaisirs),

alors qu'avoir une maîtrise relative de l'élémentaire devient handicap.
Et puis l'appréciation est relative. Pouvons nous comparer Mozart et Clapton ? Ils sont tous les deux des

génies en leurs époques. Et M.Carriau refusait toutes musiques "up to date".


Ceci provient aussi du recrutement plus/moins pointu des répétiteurs. Est-ce que M.Morizet, excellent

pédagogue et musicien, avait la même maîtrise pour être professeur de dessin d'art ?

Un des problèmes aussi provenait du cursus des professeurs, ils étaient tous d'anciens instituteurs et

cette nouvelle affectation, dont ils étaient les précurseurs n'était pas simple. 
Aujourd'hui, cela est différent avec plusieurs "classes" dans les enseignements, donc des formations, des spécialisations et des connaissances plus approfondis de leur mission.
Une chose positive était que les directeurs avaient compris qu'il fallait mieux remuer la chaise que le piano,

et ce sont les locaux qui étaient attribués aux élèves et non à l'enseignant. C'est perturbant de

ranger et réinstaller le "décor" toutes les 55 '. Surtout pour des enfants de 10/11 ans.

Je persiste et signe la discrimination que faisait M. Bourgon. Il avait une préférence pour ses "anciens"

dont il suivait le parcours depuis la 6°
Ces gosses étaient dans le moule et les pièces rapportées, qu'il devait accueillir malgré lui, ne

correspondaient pas exactement à la formation basique de son école.
Il avait tort, car je crois que le pourcentage des reçus à la première présentation au défunt BEPC

fut un plébiscite : 2 ou 3 recalés sur une soixante dizaines de candidats. Qui pour l'anecdote étaient des

mômes du sérail !

CD: 
 

Vous avez la parole...mais je peux faire des commentaires:..
M.Bourgon n'a jamais pu voir "ses" élèves passer le BEPC puisque M. LABRETTE est arrivé en Septembre

62, et que c'est lui, mais aussi nos enseignants qui ont été félicités par l'inspecteur d'académie. (Je ne

l'ai appris que l'an dernier)....
Je faisais partie des "ses" ou de "ces" élèves et...Mme Vassort me rappelait (mais je m'en souvenais) que

pour notre classe, c'était 100% de réussite au 1er BEPC du CEG Pasteur en Juin 63...mais n'est-ce pas aussi

100% dans les 2 autres troisièmes.

Voyez comme la mémoire, peut nous jouer des tours...
...autre remarque, je me souviens d'avoir eu plusieurs (ou même les 3) années M.Morizet comme prof de

dessin, il faudrait demander l'avis de celui qui avait toujours la meilleure note William CREFF, mais

je crois que notre excellent prof de math, M.Morizet, s'il avait bien 4 cordes à son violon, avait

aussi plusieurs cordes à son arc...)

- Pour la capacité à enseigner la musique...mais là, on pourra dire que je ne peux être objective puisque

dès la rentrée de 60, M.Carriau constatant de grosses différences avec les élèves qu'il avait depuis

le primaire dans les écoles de Montargis...et ceux de "l'extérieur", il avait obtenu que le samedi

après-midi on leur apprennent le solfège...2 groupes, puis l'année suivante 3 puisque MartineJ, était venue

nous épauler...
là aussi, ce sont mes souvenirs, comme je faisais partie du "coeur du Sérail", je ne pouvais pas savoir

que certains se sentaient non intégrés....
Encore une autre remarque, les qualités d'enseignement ne sont pas forcément corrélées à celles de la "matière"

- j'ai enseigné le solfège, le violon, mais j'ai aussi fait travailler le piano, le violoncelle, le hautbois,

la flute traversière...et surements d'autres...alors que je n'étais qu'une pianiste débutante (à 17ans),

demandez à Claudine LABRETTE lorsqu'elle présentait un morceau de Rachmaninov ou leconcerto de

l'empereur de Beethoven), je n'ai pas assez de force dans les doigts pour jouer dela contre-basse,

(essai avec François Roblin , mari de Michèle ex LAFFAY, lors de nos repétitions hebdomadaires du

mercredi soir)  pas plus que je ne suis capable d''émettre un son d'un instrumentdans lequel on souffle...

(c'est du 1er degré, les garçons, ce n'est pas la peine de rire!!).
J'ai la faiblesse de croire que tous ceux que je faisais travailler, n'étaient pas mécontents, mais  surtout

u'ils progressaient.....

Etre bon dans une matière, ne veut pas dire qu'on sait l'enseigner.

C'est d'ailleurs le reproche que je fais à l'éducation nationale. 

A notre époque il y avait un an après le bac, pour apprendre la pédagogie. 
Aujourd'hui, après une licence, une maitrise, tu réussis le CAPES ou +, c'est un examen ou un concours,

mais je n'y ai pas vu la moindre parcelle pour apprendre à savoir faire partager les connaissances....
 

 

J'ai suffisamment donner mon point de vue,


je repasse à la parole à J.Claude LELU:

 ....Brisons là pour mes réflexions "négatives". Je pourrais aussi écrire sur la restau-

ration scolaire (dont les enseignants n'étaient pas responsables), qui était dirigé

par la belle-fille du maire en poste. C'était franchement pas très… terrible !!! 
 
Revenons à des propos plaisants.
 Le rassemblement prévu un  samedi se doit, à mon sens, être une fête. 
Celle-ci sera sûrement la première et la dernière à laquelle nous assisterons (voir les

actes de naissances des "Pasteur"), et il faut marquer ce jour par un repas. 
Je ne critique pas l'aspect pique nique, mais chacun sera dans son coin avec ses

carottes rapées, son roti froid et sa boisson fermentée. Je ne sais si la salle des fêtes

existe encore (j'irais vérifier), mais l'utilisation d'un lieu adhoc avec la prestation

d'un traiteur provoquerait une plus grande osmose des participants. 
Je ne pense pas qu'une participation (très compréhensive) modique (c'est-à-dire à

prix coutant) soit un frein à ces retrouvailles.
Beaucoup de communes dont Montargis possèdent des salles équipées pour ce type

de manifestation. Et elles sont louées pour des prix très doux.
Cela n'est que mon avis.

Maintenant une revendication personnelle : Un des organisateurs (je crois que c'est W. CREFF)

écrit à mon sujet (et pour d'autre élève) des mots nous assimilant à une sorte

de pieds Nickelés.
Je rappelle simplement la définition : Les pieds Nickelés sont de petits escrocs quelque

peu portés sur la boisson qui doivent faire avec la police pour finalement perdre leur

magot.
Je sais qu'il faut prendre cela au 99° degré, mais je n'apprécie pas vraiment. 
En conclusion, je vous remercie de votre attention et espère vous lire/entendre

très prochainement.
Cordialement (& gros bisous)
J.Claude LELU

CD:

La proposition de J.Claude mérite qu'on s'y arrête: c'est vrai, l a salle des fêtes (centre ville, près de l'ancien

Tivoli) vient d'être refaite, elle a même eules honneurs de journaux télévisés, nationaux, à plusieurs reprises. Elle redevenue comme nous l'avions connue, aussi magnifique...dans le style rococo...

Pour moi, je ne conçois pas cet événement ailleurs qu'à Pasteur. 
La grande salle qui se trouvait au fond face à l'entrée, cachée ensuite par des préfabriqués, me conviendrait tout à fait...

Pour
les détails de l'organisation, nous avons le temps...mais je suis contre les repas assis, car cela ne nous permet pas d'aller d'un groupe à l'autre....

Je suis au départ de notre projet, mais c'est tout:

   TOUS ceux qui sont intéressés, et qui ont un peu de temps libre, peuvent se considérer comme "responsable"

ou "organisateur"...Considérez-moi, comme le chef d'orchestre, le général en chef,....ou.... la "vieille" toujours prête à rendre service....
A quelques exceptions (il me manque Nadine Bezault exCornet, M.Claire Caillette) , j'ai atteint mon objectif,

tout le reste c'est du bonus, 
Je centralise les info, parce que j'ai du temps, que j'ai besoin d'être occupée...et....ça ne me déplait pas....

Le Dr Door a été brillamment réelu au 1er tour, et Annie GAUGIRAN, responsable d'une boite de com,

soeur de Martine s'est manifestée. Elle connait très bien le Dc DOOR, et se chargera des "négociations". 
Nous pouvons créer une association en 2008 pour obtenir des subventions en 2009.

Pour l'instant, notre priorité 
- c'est d'abord de remettre des noms sur des visages...année, classe, rang, place.....et le travail est difficile. 
- Puis de retrouver les coordonnées...et là, j'avoue que je suis merveilleusement épaulée....


Plus vous serez nombreux à participer, plus nous progresserons rapidement.


Vous pouvez, bien sûr, commencer par ceux que vous avez perdu de vue et que vous souhaiteriez revoir....
.

A +

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Jean Claude LELU 25/02/2008 07:44

Chére Christiane,   Lorsque je parlais de salle des fêtes, il s'agissait de celle construite dans la cour de l'école.  Cette enceinte servait aussi de salle de sports, je ne crois pas que les installations du "cercle" étaient à notre disposition ?  Cordialement  J.Claude Lélu

CREFF William 24/02/2008 18:13

Chère Danièle,Francette m'a promis de venir me voir lorsqu'elle sera rentré du Mali. Je te préviendrai et nous passerons un après-midi ensemble en sa compagnie ainsi qu'avec celle de Josette et Jocelyne ANDRE.Bisous VARMINE

danièle Navard(Delahaye) 24/02/2008 17:58

Un grand coucou à toi Francette, que j'espère bien  voir avant l'année prochaine!Danièle

CREFF William 24/02/2008 17:58

Chère Francette ou plutôt chère FRETTETon coup de fil m'a fait énormément plaisir car nous avons une montagne de souvenirs en commun. Et quels souvenirs! Nous nous sommes connus en Février 1956 et je venais tout juste d'avoir neuf ans et toi huit.Bisous William surnommé Varmine par ton frère Alain              La Méchante est en retraite              et D'JO y sera l'an prochain.

Francette BLIN-Petat 24/02/2008 14:11

BonjourJ'ai la visite de Cricrinette, (alors que je pars ce soir au Mali). Evidemment elle m'a obligée à aller sur Internet, m'a mis le site en "favoris", et évidemment  je me suis inscrite à la newsletter....J'ai la chance d'avoir la cousine de Jean Pierre qui travaille pour moi, donc pour vous: tous les nouvelles coordonnées retrouvées proviennent de ses recherches.Coucou à tous ceux qui me reconnaitront. William a été le chanceux, puisqu'il même eu droit à un coup de fil.

CREFF William 23/02/2008 07:36

Bonjour Jean-Claude,Ton analyse est fort juste et mérite de nombreux commentaires.Dans l'expression "Pieds nickelés" que j'ai utilisée pour vous définir toi et tes camarades, je n'avais retenu que le fait que vous étiez soudés ensemble et que vous aimiez  la rigolade pendant les trop courtes récréations. Vous étiez d'honnêtes garçons qui étaient en opposition totale avec les célèbres  mauvais garçons "Pieds Nickelés".Je m'excuse de t'avoir blessé car tu étais un excellent camarade.Mes écrits sont comme mes caricatures. J'ai tendance à exagérer et comme je le disais à Régis au téléphone, je modère mes coups de crayon pour ne pas blesser . Un trait de visage disgracieux peut en effet engendrer un véritable complexe voire un handicap. Jean-Claude GAZUT t'appréciait beaucoup également et il l'a écrit dans l'un de ses articles.William, qui pratique une certaine forme d'auto-censure.

Articles Récents

  • Classes primaire Gambetta
    Après ce long mutisme, il parait nécessaire de continuer à faire vivre notre site. L'an dernier, sur demande, un article était paru pour les primaires Pasteur...quel plaisir d'y retrouver des visages familiers...copains (d'avant-avant-hier!!), j'ai pensé...
  • Qui connait le prénom de METRIER (ou MAITRIER) Classes primaires à Pasteur
    D'accord, nous ne sommes pas sur les 10 années d'existence de notre CEG...mais notre site accueille toutes les demandes...et, je suis très fière de constater que, grâce à vous, toutes nos recherches sont couronnées de succès...j'espère qu'il en sera de...
  • Recherchons Michèle, qui était coiffeuse à Amilly dans les années 60.
    Nouvel exploit à réaliser....comme toutes nos recherches ont été couronnées de succès (y compris la dernière avec l'abbé Gallerand)... nous devons essayer... Voici un extrait du mail reçu le 2 décembre: « Bonjour, je recherche dans le cadre d'une filiation,...
  • Primaire Pasteur 1954-55, CE1 (?), noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 1 Serge POIRIER – 2 Jean Claude BOSSARD – 3 Pierre GIE – 4 Serge BIKIALO - 5 ? -6 Jean Claude CUGUEN 2ème Rang (debouts): 1 Claude BEZILLE - 2 Jean Claude METIER – 3 Robert DANIEL -....- 8 Michel LACHAUME – 9 CAILLIET – .. - 11 JACQUEMONT 3ème...
  • 1953-54 CP1 Pasteur, noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 1 Jacques MILOT – 2 HEIM – 3 VERSOGNE – 4 Daniel QUENON – 5 Jean Claude LELOUP – 6 Alain BEZAULT – 7 CHEVRIER – 8 Jean Louis GAUGIRAND – 9 Michel KNOPP 2ème Rang : 1 Jean Paul CORRIGE – 2 GUET – 3 Michel BORNE – 4 LARCHER – 5 TALLES – 6 Christian...
  • Primaire Pasteur 1953-54, noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 2 Daniel QUENON – 6 Alain DEDOURS – 8 LARCHER – 9 Michel LACHAUME 2ème Rang : 3 LAUDEY – 7 LEPROUX – 9 LEGUMINA 3ème Rang : 4 HAMARD – 7 Yannick GINZE – 8 Michel GIRAUDON – 9 Yvon DUSSOULIER - 11 MIAUDON 4ème Rang : 1 VIE – 2 Jean Claude BOSSARD...
  • Primaire Pasteur: 1952-53 CP classe de M.CONTANT proposée par Michel BOURGUIN
    Rang 1 : 2è Serge POIRIER – 7è Jacques MILOT Rang 2 : 2è Jean Pierre PAJOT – 4è GODIN – 6è Yvon DUSSOULIER – 7è Michel LOISEAU Rang 3 : 1er Patrick DAUTREAU – 2è J.Claude BOSSARD – 3è LECUYOT Rang 4 : 1er VERSOGNE – Jean Paul CORRIGE Mille merci à Michel...
  • Primaire Pasteur vers années 56, 57 ou 58
    Grace à Monique BIKIALO (qui a reconnu son frère), puis J.Pierre RIMBERT (qui propose 3 noms), et maintenant Michel BOURGUIN , cette classe est presque complète. (il ne manque que l'année) 1- 1 ?? - 2 François ROBLIN – 3 Jean Claude METIER – 4 Serge POIRIER...
  • Photos de Primaire sans doute 1957- 58, nombreux noms proposés par Michel BOURGUIN
    Initialement j'avais pensé à 1958-59 CM2 ou cours supérieur ...mais Michel BOURGUIN propose 1957-58 classe de M. MIKOSKI...et il a forcément raison En plus il retrouve de nombreux noms: parfois avec des prénoms différents, j'avais reconnu Michel BARAGLIA...
  • Qui a connu l'abbé GALLERAND, curé à Montargis autour des années 70 ?
    Demande tout à fait inhabituelle....mais nous avons déjà fait des miracles. Un voisin tourangeau sachant que j'avais passé mes 20 premières années à Montargis m'a demandé si j'avais connu l'abbé GALLERAND.... J'ai questionné ceux qui avaient connu cette...