Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 15:32

  Bonjour à toutes et à tous,

Je vois le nom d' Évelyne Abraham dans l'émargement de présentation.

Contemporaine bien entendu, après avoir habité dans la "Cité", elle s'est installée dans le faubourg, juste au dessus et à côté de la Charcuterie Goleau, petit détail qui n'auras pas échappé à William, j'en suis sûr, elle possédait un magnifique cabriolet 203 beige toit noir au charme discret mais attractif....nous n'avions bien entendu qu'une envie, rouler cheveux au vent..!, avec elle !,
Angel Marcos 3M 67-68 s'est essuyé les mains, et enfilé ses gants de pilote de chasse, chaussé les Ray Ban et démarrait toujours en trombe avec son coupé gris souris S800 Honda, devant chez Martine Anceau !, la fille de Claude, l'exécuteur de mes boucles blondes, quelques temps plus tard, les grands raids espagnols s'annonçaient, une berline Opel Admiral blanche coquille d'oeuf, prenait 3 places dans le faubourg, à elle(lui) seul, il faut dire que la voiture était au format américain...et la famille prête aux voyages.
Je suis certain aussi que Christiane se rappelle de ces épisodes...
Quand à moi Je faisais vrombir pour ne pas rester en reste, une Cooper Rouge au capot noir, juste en face de chez elle, mon garage, le garage de mon Père , se trouvait à côté de l'appartement des Galutti, intercalé entre Martine Anceau's home et notre chiffonnier National, qui venait tout juste de perdre son cheval...

@+  Joël M. FAUVIN

    ...Bonsoir Christiane, bonsoir William, une petite page de bonheur....
Mais je me dois de réparer un mismatch notoire....en effet je n'aimerai pas que cela paraisse sur le Gâtinais ou l' Eclaireur, ou bien encore moins sur Paris Match...et encore moins sur le blog...du CEG Pasteur.
Mais les historiens que nous sommes se doivent de rétablir la vérité....
Le coiffeur Martin du haut faubourg n'a jamais pu me couper les cheveux....du moins pas pour la first time ! le père de Jacques donc !
Alors, et alors, mais alors Zor............, non !
J'explique, lorsque mes parents ont voulu, m'installer sur le fauteuil, je me suis mis à hurler..la blouse blanche de l'exécuteur, rien à voir avec " La ligne verte " le film d'hier soir sur M6..mais, les ciseaux et autre coupe chou....m'ont décupler les forces ! faut pas faire le Jacques  avec Jojo...

En effet quelques semaines plutôt, on m'avait.... Docteur Chabert du Patis pour ne pas le citer, le pendant du colonel de A. Dumas....m'avait déjà attaché à un fauteuil du même genre.....Et mes amygdales, sont passées de vie à trépas..ou dans la poubelle !...Alors comme on dit chat échaudé craint l'eau froide..! hors pas la blouse blanche, pas le fauteuil, pas les serviettes qui servent à t'attacher aux accoudoirs, le bec bunsen, y'en avait pas ! ( chez Martin ndlr ), mais on dira qu'il y en avait un quand même, ou l'accessoiriste n'a pas fait son boulot....donc basta...et là on est bien dans le film d'hier sur M6...
Moteur...! !
Après une discussion avec ma Maman
Odette, elle seule pouvait me le remémorer d'une façon aussi précise, que le coupable c'est Claude... le mari de Paulette, la famille ANCEAU, qui m'ont défait de mes boucles blondes...que j'ai d'ailleurs perdues à jamais ....sacrilège de Bourbon.
Ne serait pas la raison pour laquelle Martine avait peur de me parler, elle , elle savait que son paternel était le coupable de mon hérisson et sa réaction sur le fait que je viens d'évoquer, et de la timidité des deux....et inconsciemment le reproche que je leurs faisais...elle est bien longue ma phrase, aussi long que le soupir qui en dit long sur Freud ou Spinoza, et des conséquences de notre conscient ...eurêka je sais pourquoi maintenant pourquoi elle était aussi réservée, (belle Martine )..aussi lui ai-je pardonné presque aussitôt, et quand je raconterai à Gigi ou bien plus sûrement à Isabelle, tout cela, elles seront rassurées...

Je pense qu'elle est bien belle cette histoire et pas commune...
J'écris à la Prévert comme dirait William, et cela me transporte...Grâce à l'image que tu m'as renvoyé William, je ne me serai jamais reposé cette question, de qui a fait quoi et peut être conditionné la suite.....

La vie est donc une succession de couleur, de blond nous passons au brun et de brun ....non ! poivre et sel et plus poivre noir que sel d'ailleurs...pour le moment.
Mais j'y pense, et si l'on ne m'avait pas coupé les cheveux ?, je serai resté blond !, et je n'aurai jamais connu Martine...elle est née au mois de juin de mon année, et cela aurait été un grave raccord de scénar. dans le film de ma vie...et vous ne l'auriez jamais su !
Plus la soeur de William, n'aurait jamais su non plus que l'âme de mes cheveux d'enfant a accompagné pendant de nombreuse années son labeur quotidien.

Sacrebleu, je continue de penser et si je n'avais pas connu Martine, je n'aurais pas connu non plus Gigi et encore moins ma petite mobylette blanche Isabelle...alors là non, refaites moi ce script.....,
il n'est pas bon, pas bon du tout....car je ne serai pas allé à Pasteur, et je ne vous aurais jamais écrit.......! ! !
Merci de me lire ...faites un effort vous verrez vous avez vécu les mêmes ...instants. Évidemment pas avec les mêmes actrices ! et puis tant pis pour mes boucles....car j'ai rencontré qui(s) " kiss " vous savez...
Madame Brunnet ou Monsieur Marty que pensez vous de cet exemple de math appliquée, de suites imbriquées séquentielles et condition or, not or, else ? spé ou sup ?

Madame Vassort, vous avez corrigé nos devoirs ?
Je sais, je sais, les accords, les déclinaisons...!, du reste j'ai choisi l'anglais pour ces raisons...

Dernière info ....

Christiane je totalise environ 20 ( il en faut vingt FAUVIN ) anecdotes à te soumettre....! aucune n'est libidineuse ni offensante, mais des marques de vie, essences et magie du lieu, de notre enfance, de notre éducation, de notre façonnage, du façonnage de notre pierre brute, comme l'auraient dit les compagnons et tailleurs de pierres...et je ne dois pas les garder ....pour moi, ainsi que rendre hommage à nos anciens qu'étaient nos Maîtres et initiateurs.

Au très Grand Pasteur et " Haut " faubourg ....pour l'instant., la descente vers la Libération viendra ( Le Puits de la Liberté )...et d'ici le 19 septembre 2009 cela fait une anecdote par mois et par moi, quand je te disais que les maths, il n'y a rien de plus vraies!.
@+ Joël M. FAUVIN


.....Dis moi
Christiane si le flot " data streaming " te convient ...par contre je relis et je me dis houlà là les fôôôtes !....et que le monde est bien petit !
Bis repetita....
Il y avait de temps en temps des réunions sportives en particulier pour la préparation du certificat scolaire sportif.., des entraînements.....

Les premiers (joliment dessiné par William) autour des platanes en face l'école....sur le chemin de halage....tout d'abord 60 mètres.... lancer de poids, saut en longueur et conversations avec les copines....Jamais le 50 mètres nage libre dans le canal.....dommage !
Toujours est-il que je démarrais à fond les ballons et sur trente mètres j'étais devant....quand Christian Pointeau avec ses cuisses de charolais me déposait .....cela est joliment dit aussi, .... comme une fleur....jamais rien pu faire contre lui, et même quand il était malade...........j'y étais aussi !

vous savez les petits boutons rouges, qu'ils ne faut surtout pas donner ...enfin pas tout de suite aux filles, et puis une fois convalescent.... les oreillons !, où les garçons cette fois doivent absolument rester au lit.....mais je vais bien Maman !, je t'assure !...je peux aller à la pêche avec Robert Hervé....?

J'entendais jamais la réponse....
Là où je me défendais un peu mieux c'était le 800 mètres, alors là......j'avais l'habitude je faisais tout les jours 6 bornes à pinces avec, vous savez, les aller et venues lelong du canal avec Robert Hervé, avec les ............OVNI à éviter ! et le petit père Pointeau avec ses 75 kg, et bien là.......il tirait une langue de .......charolais !

Je n'allais ( en référence à NALLET ! ), jamais le voir du reste.....après ses courtes batailles nous rentrions dans les rangs....avec deux heures de français qui nous attendaient, pleins les bottes comme nous disions...
Je suis certain que certains se reconnaîtrons...
De plus le manager dont j'ai perdu le nom, très rustre ...brutal même......avait la sale habitude de nous claquer le baigneur pour un oui ou pour un non.....intel, viens ici ...les mains derrière le dos..et nous nous exécutions....le résultat des oreilles en rebord de pot de chambre, je dis bien les, car ses battoirs marchaient en même temps avec un synchronisme parfait..cette fois les filles aussi avec je n'en doute pas une mollesse toute retenue !
C'était à priori un précurseur du partage de responsabilité et de l'égalité entre les sexes...
Je vous l'ai dit il ne faut pas être en avance sur son temps !
Quand à moi, cela m'a prédestiné à la boxe, mais dans les règles de l'art, et avec un adversaire du même acabit..nobles les Anglais.
Quand je repense à cela , il aurait bien mérité une bonne targette, swing en anglais, ou un jab ( prononcez djab ), de derrière les fagots, comme disait mon père....qui vous l'avez compris aimait beaucoup la boxe..du reste tout mino, il ( mon paternel ) m'emmenait déjà dans les salles, comme Rocky non pas celui là !....Graziano. ( alias T. Rocco Barbela......vous comprenez maintenant tout doucement d'où sont tiré les livrets romanesque ou scripts de films ! ).
Cela ne s'est jamais fait.......contre le manager un peu louf, et je ne le regrette pas....

Enfin nous allions aussi pour tester les futurs champs au terrain des stars, à côté de la piscine, jouxtant le vélodrome, nous sortir les tripes, d'où l'expression stars and tripes....les strip viendront après...
Et cette piste en tartan, nous incitait à nous les faire sortir, pour tenter de faire un scoop, ou un score....ces balades toujours pour l'aller et le revenir étaient propices au discussions, dans le car qui nous ramenait du stade.....mais diable ! où étais-tu donc Isabelle, pour que je ne t'ai point accompagnée durant toute ces années ?
Du reste avec les oreilles de cocker que nous avions ou pouvions avoir, en ces temps là, à cause de l'autre timbale....! ! ?

Mais un truc que j'aimais par dessus ( voir image jointe ) tout était de rejoindre les filles sur les parcours, sur cette piste en tartan..Elles étaient belles avec leurs longues jambes fuselées, souvent cachées par des ..non ! pas des joggings !, mais des survettes ..! bleu marine ou noir , la plupart du temps...
Leurs cheveux attachés pour la fluidité, quelquefois des petits maillots et des shorts, cette fois écrit un anglais, Va comprendre Charles ! sic...
Quels beaux souvenirs, et plus j'écris plus les souvenirs remontent, toujours gais....et plein d'espoir et d'ambition...
Comme le dit si bien Gilles Bordet , il va falloir les relier ces pages,........ mais elles sont déjà reliées .......................aux traces de nos vies, et nous les revivons aujourd'hui avec nos yeux d'adultes et notre coeur d'enfant ......

Cricri ( William a trouvé la bonne formule ) cela est plus facile sans doute pour toi, mais tu peux concaténer par petits paragraphes l'édito.....par ce que le but est bien de faire exploser le conteur, pardon le compteur...
Madame Vassort , cela vaut combien ?
@}+


....Bonjour ....en fait peut-ête aussi bonsoir...
Une info......il y a du Cordonowitch, ou Kordonovic...dans 3 EME 1968-1969 EN
1-4
Champion de France Cadet javelot ...cela ne s'invente pas.....!
On l'appelait Kordo...aussi le prénom is missing pour le moment !
Lui par contre avait des bras comme les cuisses de Christian Pointeau !
Du reste cela me donne une idée de récit..bonjour l'édito.
@+ même très bientôt !


Joël M. FAUVIN

.....Pour info....je prends des risques....mais doit-on attendre le 29 septembre ! non je blague.... Avec un telle densité .....le serveur va exploser !
D'autant qu'avec le recul de l'âge donc de l'expérience, je suis passé de poids plume , je faisais 52 kg pour 1m 78 vers 16 ans ....la taille je pense qu'elle n'a pas trop changée, par contre le poids 74 kg ....à poids moyens ! le style par contre ...
D'ailleurs j'en ai une très croustillante avec Gigi et la salle de boxe...parce qu' elle venait me voir ! ...et en plus avec la femme de Michel ! Venaient-elles pour moi en fait ! ? Mais je n'ai jamais pu, qu'une seule fois cependant "toucher" Michel H. entre les cordes ???? résultat je m'en suis pris une............! une vraie ! 
J'avais trouvé cela injuste d'ailleurs, mais comme, Michel était .....

m
ais non, il faut captiver le lecteur...et la suite viendra aux prochains numéros...il faut lisser les pics de production !
Par principe , il faudrait me le rappeler
@+ Joël M .F...

.....ce que vous venez de lire était la réponse de Joel à un mail de William :
Soit tranquille, j'y vais mollo avec le môme et je prends des gants (de boxe) pour te dessiner. Rassure toi, tu ne seras pas massacré.
Gigi te reconnaitra et je peux même ajouter, toutes les autres.
D'ailleurs, je fais gaffe, son frère Michel n'est pas loin et je ne voudrais pas qu'il me casse la gueule sous prétexte que j'ai charrié un amoureux transi de sa soeur.
William le mec qui se méfie.

 HA ! ha.... A vous lire j'ai pensé un instant que Gilles avait confondu la soeur avec le frère.........! auquel cas cela n'aurait rien changé à la qualité du récit, mais aux rêves hantés de Gilles ...si !
Je voulais simplement rajouter ceci....précision(s) !
Monsieur Pigoni avait vendu le commerce à Mr Grenon....et effectivement avec les souvenirs je me souviens de cette belle jeune femme au doux prénom de Danièle, étant toujours plus âgée que le conteur.....il n'y a guère qu'aujourd'hui que et où je passe !....que je sois devenu le plus âgé !
C'est vrai aussi que Gigi était un modèle pour moi...elle m'avait offert (une fois peut être bien d'autres aussi, mais ce souvenir est bien vivant) .....de la brioche ....ou du gâteau qu'elle avait préparé, je pense que j'en avais rougi...autant qu'aujourd'hui d'ailleurs.
Du reste je m'empressais de lui offrir des pralines Mazet....qu'avait offert ma grand-mère à ma Maman....sic, et j'avais bien du mal à les y retrouver par la suite, vous savez la boîte jaune de la taille d'un coulommiers avec du papier et des fleurs de lys dessus !
Gigi avait et a toujours j'en suis sûr et je n'en doute pas cette grâce et cette finesse et surtout un regard teinté de timidité, qui ne pouvait que me troubler également....ne regardes t'on pas avec le coeur ...
Gigi, si tu me lis, ne n'en veux pas de trahir ces secrets....
Hors sujet , mais ces discours et récits me font penser à un ami passé à l'Orient qui vient de nous quitter, et avait un talent fou à raconter des siècles d'histoire....Pierre-Jean Bayard, décédé le 7 mars dernier...sa voix résonne dans ma tête...en fait cela fait partie du faubourg, car je me souviens d'avoir écouter ses émissions avec ma Maman...
Nous avions gagné un autre "client " donc avec la présence de Mr Grenon .....son camion Citroën à plateaux de chargement on dirait un pick-up ....aujourd'hui , bleu nuit ou vert foncé avec des parements jaunes...enfin ce que l'on en voyait car avec la suie, et le charbon apportait un contraste saisissant avec la crémerie toute proche..Le maniement du paradoxe ou l'ambivalence des opposés...Boudu cela va loin....
Ce camion, je l'aurais maudit car de bruyant, il devait charger le matin pour ces tournées les dudits nombreux sac(s) de charbon, mais également très polluant.....et je me souviens de Maman " ho ! cette odeur de fioul, c'est pas possible !", ( car au petit déjeuner le matin c'était pas terrible ! ).

La famille Goleau.....la devanture était un chef d'oeuvre de décoration, effectivement je m'en souviens comme si cela était hier, et bon nombre de fois en allant à l'école je me suis interrogé devant cette technique....intéressé car je tagguais déjà les murs de la boulangerie...j'en ai déjà parlé...et je prenais des risques sans être rémunéré...je devais être en avance sur mon temps...
Et d'être prophète en son pays ou domaine ne profite jamais !
Toujours est-il que de la famille Goleau, j'en pinçais pour la Hotchkiss, une bien belle brune cette fois, avec un corps superbe, musclé, et des hanches à faire pâlir Lana Turner..Et quand elle descendait la rue du faubourg, assez souvent le dimanche, je ne manquais jamais ce fabuleux spectacle. Seul la présence de Gigi ou bien la discrète démarche de Melle Anceau pouvait me détourner de cette berline noire à la carrosserie rutilante...
Nous nous installions sur le perron du domicile de mes parents, un gros bloc de grès taillé dans la masse, qui servait d'escalier d'accès, une vraie plate-forme stratégique surplombant le décor, je dis nous ! ...en cela que Manuel le frère cadet de Angel Marcos, me disputait et nous disputions des parties d'échecs à n'en plus finir...avec Jean-Luc Serryn et Esteban Prudencio évidemment.
Stratégiques car je mêlais plaisirs de jouer et voir, apercevoir mes dulcinées platoniques ne fussent qu'un instant aussi fugaces qu'ils aient été me comblaient de bonheur à chaque fois....
Enfin car il faut bien en garder pour les années qui viennent, ce promontoire, a eu beaucoup de témoignages et je pense à cette petite mobylette blanche qui passait donc devant chez mes parents, une "caddy " si je ne m'abuse, les cheveux défaits du conducteur....très longs.....très beaux.....roux !, il s'agissait de ceux d'Isabelle  et mon coeur cessait soudainement de battre....!
 
 A bientôt, A vous lire, Joël M. FAUVIN


CD:

D'accord, c'est un peu long à lire,
mais...je ne pouvais pas garder pour moi ces purs moments de plaisir....et de souvenirs.....
Je publie comme ça et nous essayerons de l'illustrer ensuite.
Etienne (mon conjoint) a toujours trouvé que la plus belle voiture qu'ils aient eu, était leur Auchkiss
et Ghyslaine (dit Gigi ici) la soeur de Michel HOUDEAU, notre champion de France, venait pour son petit copain de l'époque qu'elle a d'ailleurs épousé Lapinte. Sans avoir été champion de France à plusieurs reprises, il avait un bon niveau national: je le sais: notre famille ne ratait pas une compétition à la salle des fêtes, et le médécin responsable de la boxe était notre médecin généraliste le Dc AUPETIT....chez qui la mère de Régis travaillait.....
Montargis était une petite ville...
il est normal que nous ayions beaucoup de souvenirs communs
Joel a commencé à parlé de la sirène, je vous rappelle que cela ferait plaisir à Danièle (ex Delahaye): nous l'avons connue avant la démolition, Anne marie ex Gannat a des anecdotes...mais elle n'a pas internet chez elle
Mais Joel a aussi parlé du bas du faubourg et du café du puit de la liberté...et là...nous sommes nombreux à y avoir des souvenirs....
Savez vous que
- le gars Lelièvre (qui habitait juste en face de la gendarmerie dans la cour de Select auto) est devenu maire de St Maurice /Fessard ?
- que l'autre garçon plus jeune, qui habitait la même cour, a tenu pendant 20 ans (et peut-être encore maintenant le café cité plus haut) étaient tous les 2 des anciens de Pasteur, mais de l'école pas mes "compagnons du chemin de l'école" lorsque je n'étais pas avec Francette (Petat)

Message important: j'ai eu au tel  Jacques BOURGON (le fils de M.BOURGON), il va dans le même sens que le message de J.Claude LELU.
Bon week-end à tous.
     

A +



Partager cet article

Repost0

commentaires

Joël M. FAUVIN 29/03/2008 18:49

Bien entendu, j'attendais les réactions, Claude à qui je servais de "sparing partner", en abusait pas, fin tacticien et intelligent sa boxe était précise et la largeur de mon nez lui facilitait la tâche...Agile comme un chat, il esquivait avec une facilité déconcertante, et au bout du compte....j'en étais... j'étais crevé....! Et il me faisait comprendre sans me parler que ma garde n'était pas assez bien ajustée, ou bien que ma position trop offerte à la convoitise de mon adversaire...était à proscrire...
Ces conseils en live , j'en tenais bien évidemment compte, ces secrets de professionnels étaient du pain bénis, pour l'apprenti que j'étais !
Je vois encore aujourd'hui son regard, mon modèle......une photo de Marcel Cerdan, le torse velu du bombardier de Casablanca, une affiche, avaient suffi à mette en relief mes rêves d'enfant, rendez vous compte la ceinture de Champion du Monde autour de la taille......Les combats de Michel, de Claude, l'ambiance de la salle..son odeur m'enivre tout à coup, à vous conter ....et.......j'aime çà !
Parlez moi de cette autre salle, La salle des Fêtes avec toute la région et les "aficionados", l'arène , la reine....Je revois les premiers rang se protégeant avec les programmes de cette pluie d' or..où se mêlent le combat avec les cris de la foule en transe...
Tout ce que je vous dit est bien entendu, vrai,  et je me souviens une fois avec Michel Houdeau, m'être énervé au point qu'à un coup de sa part un peu méchant.....j'ai balancé un coup de tatane dans le tibia...! sans commentaires...Une autre fois après un entraînement un peu appuyé, nous avions reçu la visite du père de Manuel et d'Angel Marcos, et de discussions en palabres avec le Paternel , se retournant vers moi, me dis," Vas y mollo avec Manuel, apparemment tu l'as bien arrangé", " comme d'ab. Pap ! ", et scrutait mon visage, et était étonné de l'aspect lisse de celui-ci....ce qu'il ne savait pas était l'état de mes côtes, en osmose d'avec un clafoutis, je parle de la couleur.....! aussi nous nous étions colleter comme des chiffonniers ! noble art,  je disais donc....
Il faut sentir cette envie cette frénésie s'emparer de votre corps, quand vous chaussez les petites bottines, lorsque l'on vous bande les mains, de façon si particulière, le short qui brille...les gants aussi gros que votre tête......tel Cesar, vous venez, vous voyez et vous vaincrez....çà c'est moins sûr...Vous êtes seul avec vous même, votre force, votre sûreté, le travail effectué, la dureté c'est pour après.....
Je me souviens aussi de ce petit apprenti boulanger de Cepoy, costaud, trapus comme un ours, il devait être habitué à porter des sacs de farine, il encaissait bien, mais trop.........à qui l'on avait demandé de forcer la dose avec votre conteur, croyez bien que si l'aventure avait tourner à mon désavantage, je ne la raconterai pas, trois , quatre, cinq, cela passait si bien que j'en éprouvais un réel plaisir, j'ai découvert une forme de restitution à la peine à mettre en jeu, jeu qui n'en était pas un...
Avec Monsieur Buges également, lui inversait les rôles, je devais lui décocher des coups ! ! ! , pas facile de voir dans les yeux de votre adversaire, et en plus il avait des grands battoirs façon pelles à tartes(s) , et ne se gênait pas pour vous en servir, malgré son regard .....doux, attentif le Monsieur, et quand il commençait à compter, il fallait s'y mettre....et pas faire semblant, ce que nous faisions dans la bonne humeur , les combinaisons se succédaient, de plus en plus rapides et de plus en plus appuyées, au point d'en être devenues naturelles....Quand nous rentrions, à la maison ensuite, nous devions dévorer le poulet avec les plumes...J'ai appris par ce dur sport ce qu'était, un entraînement, les rounds, la sueur, la souffrance, et je ne faisais pas de Kdo....Une seule fois j'ai frappé si violemment les côtes de mon adversaire de l'époque Jacques Villetange, qu'il est tombé Ko , et j'ai eu vraiment très peur !  et ! ?...la boxe, un esprit, une vaillance et un courage hors du commun...une belle leçon d'humilité en tout cas, et encore mon chapeau à nos deux grands champions...Je disais donc que quelquefois, mes voisines nous rendaient visite à la salle et Gigi,.... Claude !, je le savais aussi, mais j'étais fier aussi, vous pensez bien !......haut de mes quelques années, le monde vous appartient, et puis la petite mob...enfin j'en reste là ...!*
@ + mes chers amis,
Joël M. F...
*pour l'instant...

Colette Kobylarz 29/03/2008 17:46

Kordonovitch se prénomme Gérald

Articles Récents

  • Classes primaire Gambetta
    Après ce long mutisme, il parait nécessaire de continuer à faire vivre notre site. L'an dernier, sur demande, un article était paru pour les primaires Pasteur...quel plaisir d'y retrouver des visages familiers...copains (d'avant-avant-hier!!), j'ai pensé...
  • Qui connait le prénom de METRIER (ou MAITRIER) Classes primaires à Pasteur
    D'accord, nous ne sommes pas sur les 10 années d'existence de notre CEG...mais notre site accueille toutes les demandes...et, je suis très fière de constater que, grâce à vous, toutes nos recherches sont couronnées de succès...j'espère qu'il en sera de...
  • Recherchons Michèle, qui était coiffeuse à Amilly dans les années 60.
    Nouvel exploit à réaliser....comme toutes nos recherches ont été couronnées de succès (y compris la dernière avec l'abbé Gallerand)... nous devons essayer... Voici un extrait du mail reçu le 2 décembre: « Bonjour, je recherche dans le cadre d'une filiation,...
  • Primaire Pasteur 1954-55, CE1 (?), noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 1 Serge POIRIER – 2 Jean Claude BOSSARD – 3 Pierre GIE – 4 Serge BIKIALO - 5 ? -6 Jean Claude CUGUEN 2ème Rang (debouts): 1 Claude BEZILLE - 2 Jean Claude METIER – 3 Robert DANIEL -....- 8 Michel LACHAUME – 9 CAILLIET – .. - 11 JACQUEMONT 3ème...
  • 1953-54 CP1 Pasteur, noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 1 Jacques MILOT – 2 HEIM – 3 VERSOGNE – 4 Daniel QUENON – 5 Jean Claude LELOUP – 6 Alain BEZAULT – 7 CHEVRIER – 8 Jean Louis GAUGIRAND – 9 Michel KNOPP 2ème Rang : 1 Jean Paul CORRIGE – 2 GUET – 3 Michel BORNE – 4 LARCHER – 5 TALLES – 6 Christian...
  • Primaire Pasteur 1953-54, noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 2 Daniel QUENON – 6 Alain DEDOURS – 8 LARCHER – 9 Michel LACHAUME 2ème Rang : 3 LAUDEY – 7 LEPROUX – 9 LEGUMINA 3ème Rang : 4 HAMARD – 7 Yannick GINZE – 8 Michel GIRAUDON – 9 Yvon DUSSOULIER - 11 MIAUDON 4ème Rang : 1 VIE – 2 Jean Claude BOSSARD...
  • Primaire Pasteur: 1952-53 CP classe de M.CONTANT proposée par Michel BOURGUIN
    Rang 1 : 2è Serge POIRIER – 7è Jacques MILOT Rang 2 : 2è Jean Pierre PAJOT – 4è GODIN – 6è Yvon DUSSOULIER – 7è Michel LOISEAU Rang 3 : 1er Patrick DAUTREAU – 2è J.Claude BOSSARD – 3è LECUYOT Rang 4 : 1er VERSOGNE – Jean Paul CORRIGE Mille merci à Michel...
  • Primaire Pasteur vers années 56, 57 ou 58
    Grace à Monique BIKIALO (qui a reconnu son frère), puis J.Pierre RIMBERT (qui propose 3 noms), et maintenant Michel BOURGUIN , cette classe est presque complète. (il ne manque que l'année) 1- 1 ?? - 2 François ROBLIN – 3 Jean Claude METIER – 4 Serge POIRIER...
  • Photos de Primaire sans doute 1957- 58, nombreux noms proposés par Michel BOURGUIN
    Initialement j'avais pensé à 1958-59 CM2 ou cours supérieur ...mais Michel BOURGUIN propose 1957-58 classe de M. MIKOSKI...et il a forcément raison En plus il retrouve de nombreux noms: parfois avec des prénoms différents, j'avais reconnu Michel BARAGLIA...
  • Qui a connu l'abbé GALLERAND, curé à Montargis autour des années 70 ?
    Demande tout à fait inhabituelle....mais nous avons déjà fait des miracles. Un voisin tourangeau sachant que j'avais passé mes 20 premières années à Montargis m'a demandé si j'avais connu l'abbé GALLERAND.... J'ai questionné ceux qui avaient connu cette...