Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /
Françoise MAUDRY: La place de Françoise, dans notre classe de 6ème, se situait au fond, le long du mur, derrière Maryse TARNIER. Discrète, elle n’aimait pas s’afficher aux premiers rangs comme Danielle MENARD ou Brigitte LECLERC.
Françoise était du genre tranquille, rêveuse et solitaire. Son regard mélancolique suivait les circonvolutions des mouches au plafond ou s’échappait par la fenêtre au moindre vol d’oiseaux, d’avions ou d’hélicoptères. Bien souvent, elle n’était pas avec nous et lorsque Mlle LACOUME la sentait se « déconnecter » de la classe, elle la rappelait aussitôt à l’ordre. Françoise était d’un grand calme et ne parlait que très peu. Sa participation au cours était très limitée. Elle ne répondait aux questions que si le professeur s’adressait à elle. Françoise ne se serait jamais permise de faire des démonstrations de bras et doigts agités au dessus de sa tête  comme notre gaffeuse en titre, Nicole STAUDER. Les rares fois où elle levait le doigt pour répondre, elle le faisait comme notre amie Christiane VIGNOLES, mais de façon plus discrète encore. Autant dire que du bureau, on n’y voyait pas grand-chose et de mémoire d’élève, je n’ai jamais vu M. BOURGON faire la courte échelle à Mlle LACOUME pour voir ce qu’il se passait dans le fond de la classe. Si toutefois elle venait à répondre, c’était avec une grande sobriété de mots. Elle donnait alors une réponse sèche, sans se donner l’effort de recomposer une phrase comme Mlle LACOUME l’aurait souhaité.
La gymnastique n’était pas sa tasse de thé et elle préférait les moments de récréation où elle pouvait papoter avec ses petites camarades, dans un endroit reculé de la cour. Elle était une des rares filles à se désintéresser de Jean-Yves TRICOT. Situé à ses antipodes, elle l’ignorait totalement.
Notre Françoise n’avait qu’un seul désir, vivre sa vie tranquille. Alors pourquoi aller au devant des problèmes ?
Sa voix était très douce, jamais de hausse de ton, jamais de débordements verbaux. Elle faisait toujours dans la modération. Françoise était une passante qui faisait son bout de chemin peinard. Elle avait horreur d’être dérangée et elle-même ne dérangeait pas les autres.
 Une devise pouvait définir sa personnalité : «Pour vivre heureux, vivons cachés».
Comme nous tous, elle avait été choisie parmi les meilleurs de Gambetta ou de Pasteur pour composer notre Première Classe de 6ème du Cours Complémentaire. Ce choix avait dû se faire un peu contre son gré car Françoise ne s’est jamais réellement « accrochée » au rythme de la classe. Ses ambitions étaient plus basiques, travailler, trouver un mari, avoir des enfants.
En somme, être une vraie maman. Vocation qui, de nos jours, est trop souvent altérée par le stress des femmes surchargées de travail. Les bambins en font les frais, au grand dépit des mamans et des papas. Toutes les mesures prises par les gouvernements successifs ne sont que des bouts de sparadrap qui ne pansent que trop peu leurs blessures.

Danielle SAUVAGE faisait partie des grands gabarits de la classe. Sur la photo de notre 6ème, on pourrait croire qu’elle est la maman des deux fillettes assises devant elle, nos  deux «  Baby Doll » Danielle MENARD et Brigitte LECLERC.
Danielle était avare de sourires. Elle avait un caractère plutôt ténébreux et il n’était pas facile de savoir ce que notre camarade pensait. Elle n’était pas du genre à se confier au premier venu. Ses attitudes nous donnaient parfois l’impression qu’elle boudait. Interrogée, elle parlait «dans sa barbe» et piquait du nez sur la table. La maîtresse lui demandait alors de relever la tête et de s’exprimer à haute et intelligible voix, ce qu’elle faisait avec peine.
Mme VASSORT a toujours regretté que Danielle n’ait pu passer en 3ème, car le niveau de son élève était plutôt bon, comparativement à celui de certains élèves, qu’elle avait eus plus tard. Ce choix était issu d’une décision collégiale et le sien différait.
 Danielle se serait ressaisie, aurait assuré sa place dans sa nouvelle classe et obtenu son BEPC comme tous ses autres camarades. Mme VASSORT m’avait tenu ces propos dans le salon de coiffure de ma sœur Françoise, situé dans le faubourg d’Orléans, à Montargis.
Chère Danielle, j’ai fait un portrait qui met en évidence le coté renfermé de ta personne. Il n’empêche que tu étais une très bonne camarade et si Mme VASSORT te demandait de corriger tes attitudes, c’était dans le simple but d’éveiller ta propre personnalité et de mettre à la lumière tout ce qu’il y avait de beau et bon en toi.  

Partager cette page

Repost0

Articles Récents

  • William CREFF complète avec des "vieilles" photos de la Sirène
    Nous commençons par cette photo couleur (car elle illustrera l'article que je partagerai sur Facebook) C'est, je crois, une photo actuelle...mais c'est ce qu'on voit "en bas de la Sirène". Merci à William...il est le seul de nos 89 abonnés a avoir répondu...
  • L'ancien quartier de la Sirène
    En Aout 2020, Chartier écrivait un commentaire sous un article ou une page... (je ne sais toujours pas qui est Chartier...ce serait bien qu'il me mette un mail christiandeaire@orange.fr, nous avons besoin de connaitre son âge, avec qui était-il ami ?...
  • Hommage à deux héros montargois de la résistance: garagistes au 20 rue de la Sirène
    Article paru dans la République du Centre le 9 Juillet 2020: Jean, le père, et Jacques, le fils, faisaient partie du réseau Prosper. Ils ont payé de leur vie leur engagement dans la résistance dès 1942. Aucun hommage n'avait été rendu à Jean et Jacques...
  • Qui a des souvenirs du quartier de la Sirène?
    Je l'ai souvent écrit "ne mettez pas de commentaire car ils se trouvent en fin d'article, seront enfouis et personne ne les trouvera".... Je découvre...par miracle...un commentaire qui a été mis en Aout 2020, signé de "Chartier". Si nous avons sur notre...
  • Classes primaire Gambetta
    Après ce long mutisme, il parait nécessaire de continuer à faire vivre notre site. L'an dernier, sur demande, un article était paru pour les primaires Pasteur...quel plaisir d'y retrouver des visages familiers...copains (d'avant-avant-hier!!), j'ai pensé...
  • Qui connait le prénom de METRIER (ou MAITRIER) Classes primaires à Pasteur
    D'accord, nous ne sommes pas sur les 10 années d'existence de notre CEG...mais notre site accueille toutes les demandes...et, je suis très fière de constater que, grâce à vous, toutes nos recherches sont couronnées de succès...j'espère qu'il en sera de...
  • Recherchons Michèle, qui était coiffeuse à Amilly dans les années 60.
    Nouvel exploit à réaliser....comme toutes nos recherches ont été couronnées de succès (y compris la dernière avec l'abbé Gallerand)... nous devons essayer... Voici un extrait du mail reçu le 2 décembre: « Bonjour, je recherche dans le cadre d'une filiation,...
  • Primaire Pasteur 1954-55, CE1 (?), noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 1 Serge POIRIER – 2 Jean Claude BOSSARD – 3 Pierre GIE – 4 Serge BIKIALO - 5 ? -6 Jean Claude CUGUEN 2ème Rang (debouts): 1 Claude BEZILLE - 2 Jean Claude METIER – 3 Robert DANIEL -....- 8 Michel LACHAUME – 9 CAILLIET – .. - 11 JACQUEMONT 3ème...
  • 1953-54 CP1 Pasteur, noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 1 Jacques MILOT – 2 HEIM – 3 VERSOGNE – 4 Daniel QUENON – 5 Jean Claude LELOUP – 6 Alain BEZAULT – 7 CHEVRIER – 8 Jean Louis GAUGIRAND – 9 Michel KNOPP 2ème Rang : 1 Jean Paul CORRIGE – 2 GUET – 3 Michel BORNE – 4 LARCHER – 5 TALLES – 6 Christian...
  • Primaire Pasteur 1953-54, noms proposés par Michel BOURGUIN
    1er Rang : 2 Daniel QUENON – 6 Alain DEDOURS – 8 LARCHER – 9 Michel LACHAUME 2ème Rang : 3 LAUDEY – 7 LEPROUX – 9 LEGUMINA 3ème Rang : 4 HAMARD – 7 Yannick GINZE – 8 Michel GIRAUDON – 9 Yvon DUSSOULIER - 11 MIAUDON 4ème Rang : 1 VIE – 2 Jean Claude BOSSARD...