Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 11:10

Vous savez combien Mme Vassort a été importante pour nous "les plus anciens".  
Nous avons eu la chance qu'elle nous suive pendant nos 4 années de CEG.  

Je ne pouvais imaginer mon projet de réunion sans elle.
C'est la raison pour laquelle je lui avais rendue visite au printemps alors que je venais juste de créer le blog, (devenu site).

 Elle a été la 1ère à me retrouver des noms d'élèves de nos classes, je lui avais demandé son avis sur  l'article que j'ai donné, ensuite, à l'Eclaireur....
et bien évidemment, nous avons passé 1h 1/2 absolument délicieuse, à évoquer les souvenirs enfouis depuis...bientot cinquante ans.

William ensuite, avec sa mémoire "invraisemblable" (j'essaie de changer de qualificatif, mais je commence à m'épuiser, car je ne comprends toujours pas comment, quelqu'un qui me parait "normal", peut se rappeler avec autant de précisions, d'autant d'anecdotes...) William donc, a, non seulement, complété la liste des élèves, mais en plus a fait un portrait écrit de chacun de nous.

En local de l'étape, William a, bien logiquement, rendu visite à Mme Vassort pour lui donner le récit des textes qui se trouvaient sur le site, puisque, malgré l'insistance de sa famille et de sa fille, Mme Vassort n'est toujours pas informatisée (..."Cécile: ça pourrait faire un très beau cadeau de Noel !.".)

A la lecture des portraits réalisés de William,  Mme Vassort a suggéré qu'une fille de notre classe, vienne donner un regard féminin.
 Je vous ai écrit que j'étais à votre disposition pour faire passer tout ce que vous m'écrirez:  christianedaire@orange.fr sur le site, mais que ma mémoire était trop limitée (ou défaillante) pour évoquer des moments précis.

Vous avez sans doute, lu, il y a quelques années, un bouquin américain (ou du moins typiquement de style US) "les femmes viennent de Vénus et les hommes de Mars" qui expliquait que nous n'avions pas, ni la même perception, ni la même interprétation de faits semblables..
ce qui valait parfois certaines dissensions.  
    
Il n'est pas dénué d'intérêt de replacer cette différence dans nos souvenirs: 
- alors que William (un garçon) décrit Mme Vassort : exigeante, assez sévère, et avec quelque fois la main leste, 
- pour moi (fille), j'ai une image tout à fait inverse: très à l'écoute, patienteavec les moins rapides, s'intéressant à chacun d'entre nous (et pas à un groupe), et j'emploie le qualificatif de "douceur", pas de notion d'exigence, car, pour prendre mon exemple, déjà à cette époque, j'avais des activités multiples et si mes devoirs étaient surement faits, et les récitations sans doute apprises, je ne suis pas sûre que je relisais les leçons pour l'interrogation du lendemain, heureusement qu'à cette époque j'avais une aasez bonne mémoire...

Assez de bavardage.... j'ai encore reçu des mails avec de nouveaux noms qui feront l'objet du prochain article. 
Pour ceux que ça intéresse, je serai à Montargis le 31 Octobre et repartirai le 1er au soir.

Pour les Montargois, vous savez que la ville de Villemandeur a racheté le chateau de Lilledon (hasard: où j'allais régulièrement lorsque j'étais petite fille..) et qu'elle organise de très belles expositions: ...normal que certains s'y retrouvent.

 Voici les photos de William  (oct 2007) auxquelles j'ai jouxté la photo de l'hiver 1959

                                             je vous l'avais bien dit: elle n'a pas changé
     MmeVassort-et-William.JPG     59Mle-Lacoume.jpgla-bise.JPG           

gros-plan.JPG

                               


                                                      
Comme vous pouvez le constater: je progresse dans la présentation, même si ce que vous voyez (selon la grandeur de votre écran) est un peu différent de ce que je vois maintenant...  
A+.    CD

En faisant des recherches sur le site....j'ai retrouvé cet article d'octobre 2007...
je l'envoie à nouveau.
Vous êtes nombreux à avoir eu la chance d'avoir Mme VASSORT.
Après quelques années d'enseignement en primaire, en septembre 1959, Mle LACOUME avait accepté ce 1er poste en collège, qui marquait les débuts du CEG Pasteur.
imaginez-nous: 40 élèves (27 filles et 13 garçons) dans une école de...garçons
- l'année suivante il y avait 3 classes de 5è et 3 de 6è:....
- rentrée sept 61 surement 3 classes de plus:  il nous manque plusieurs photos de classe
- rentrée 62: nous étions 15 classes et à partir de cette date Sylvie LABRETTE nous a permis d'avoir l'ensemble des photos
- l'année suivante, (je ne l'ai appris que récemment grace à vos photos) comme les classes du CEG prennaient trop de place, malgré la construction de préfabriqués...avec des poèles à bois...on avait fait émigrer des garçons de primaire à l'école de la chaussée
- à la rentrée 69, les garçons ont regagné leur école d'origine, à moins que ce ne soit à partir de cette année là que les primaires devinrent mixtes???

Je voulais que nos 80 abonnés à la newsletters: (rappel: gratuit et anonyme, il suffit d'écrire une adresse-mail dans la case "s'inscrire à la newsletters") et les quelques 200 adresse-mails dans ma messagerie sachent que nous serons toujours reconnaissants à Mme VASSORT pour son professionnalisme, et sa patience vis à vis d'enfants qui n'avaient pas tous le même niveau de base
Le seul chanceux était M.CARRIAU puisque nous avions eu des cours de musique dès notre primaire (la Chaussée, Gambetta et Pasteur) avec lui, ou pour les très rares d'Albert Thierry avec Francine TESTE (LECLERC) et notre niveau de solfège était égal.


je termine par notre classe de 60 5a, car si nous avons, depuis 2007, retrouvé tous les noms, nous ne savons pas ce que sont devenus Chantal LIORET, Françoise GONTHIER et notre...très turbulent Joel LAURY
A+. CD
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2007 7 09 /09 /septembre /2007 16:34
Vous trouverez ci-dessous, le mail que m'a fait parvenir William
Je précise que nous étions 2 Christiane dans la classe (de la 6è à la 3è), et c'est Christiane Vignoles dont parle William.



Réponse de William à Mme VASSORT, à propos du portrait de Françoise POTHIER, où tout n'était que dérision.

 " Mme VASSORT avait une lourde responsabilité dans tout cela. Mettre un 18 /20 plutôt qu’un 19/20 à Françoise, n’aurait pas changé le cours de l’histoire. Pourquoi ne l’a-t-elle pas fait ?  
Ce passage du portrait de Françoise a quelque peu blessé Mme VASSORT qui s’était promis de ne rien me dire. 
Lors d’une conversation téléphonique, au demeurant fort courtoise, elle se libère de son angoisse et me confie le fond de sa pensée sur un ton un peu gêné. 
" Tu sais, William, le point ou les deux points que j’attribuais en plus à Françoise étaient toujours justifiés. Le travail de Françoise était bien souvent meilleur que celui de Christiane. " 
Je l’arrête aussitôt et je lui confirme que ces remarques infantiles de ma part, n’avaient été écrites que pour faire sourire mes petits camarades et qu’à aucun moment je n’avais été sérieux dans mes propos. 
Faire le reproche à Mme VASSORT de ne pas avoir attribuer des notes de complaisance à Christiane au détriment de Françoise, dans le simple but de " faire plaisir " aux autres élèves, est une attitude blessante et irrespectueuse vis-à-vis de cette excellente prof
Chacun savait avec quelle rigueur et quelle intégrité elle faisait son travail et qu’en aucun cas elle serait tomber dans une telle bassesse. 
Françoise était la meilleure de la classe et personne ne mettait en doute le jugement de Mme VASSORT. 
Elle ajouta pour conclure que les notes n’avaient à ses yeux que peu d’importance et que seuls, le travail et la progression de chacun de ses élèves l’intéressaient. La seule chose dont elle avait horreur, c’était la paresse.

 

Mme VASSORT a apprécié mes écrits et espère lire un jour ceux d’une de ses élèves. Un regard féminin posé sur cet épisode de notre vie serait, selon elle, curieux à découvrir et serait très certainement différent de mon travail. 

Cette idée n’est pas nouvelle. Notre Christiane, en avait déjà parlé dans ses commentaires. 


Pour passer à l’acte, c’est tout simple, il vous suffit d’acheter du papier et un crayon à prix coûtant dans une grande surface (mesures gouvernementales prises pour vous, à huit jours de la rentrée des classes) et de vous replonger dans votre malle à souvenirs du CEG PASTEUR, rentrée 1959
Cela fait un bail et si vous vous y attaquez, vous n’êtes pas sortis de l’auberge comme l’aurait dit, en d’autres temps, notre sympathique Nadine CORNET


Pour le mal que j'ai fait à Mme VASSORT, je mérite toutes les claques qu'elle a distribuées durant sa carrière, mais peut-être qu'une bise fera l'affaire. 
Bisous William



CD: 

Mme Vassort
a, bien évidemment, raison: 
            il serait important d'avoir un regard féminin

 
Nos souvenirs scolaires sont surement très différents...et...à notre époque, les filles s'intéressaient peu aux garçons (et inversement sans doute)...mais ce n'est que mon avis!.... 

Cette période de ma vie m'a beaucoup marquée, c'est peut-être une des raisons pour laquelle j'ai crée ce site. 

N'ayant plus d'activité professionnelle, en attendant les prochaines élections, il fallait bien que je "m'occupe".... 

J'ai beaucoup de souvenirs, mais surtout de mes activités annexes et assez peu "de la vie dans la classe". 

Il faut reconnaitre que, grace à vous tous, depuis que nous nous plongeons ensemble dans les photos et les "récits" de William, le passé s'éclaircit de plus en plus

Vous aussi, vous constaterez, au fur et à mesure, que, regarder les photos des albums, relire des passages des articles et des souvenirs de William, des noms ou des anecdotes vous reviendront.....


Pour ma part, avec ces quelques exemples, vous constaterez que je ne suis pas celle qui pourra relater des souvenirs  féminins que Mme Vassort recherche:

- je ne me souviens que d'un seul soufflet  donné sur ces 3 premières années et j'y vois un homme (M.Bourgon ou M.Morizet??) sur la joue de... Joel Laury.  

- pour moi, la seule fois où Mme Vassort a levé la main sur quelqu'un, c'était sur Claudine Labrette, juste avant que nous sortions pour la photo de classe de 3ème.

- je ne me souviens pas de Mme Morizet (belle-fille de M.Morizet) comme prof à Pasteur, mais je me souviens de la jolie jeune femme blonde dans notre chorale d'adulte   

- en dehors de M.Bourgon et M.Morizet comme prof de géo, je ne vois que M.Pothier qui nous faisait partager sa passion pour les voyages lointains... (il devrait avoir 93 ans, est-il toujours à la maison de retraite de Chalette???)

- Je me souviens très bien des Marcantoni et de leurs enfants, mais je me vois pas Mme Marcantoni dans notre classe et pense n'avoir eu qu'un an M.Marcantoni, car pour moi, après Mle Lacoume, nous avons eu Mme Brunet en anglais.

Comme vous le constatez, je veux bien me faire votre porte-parole, 

........mais il faudrait que les anecdotes viennent d'autres que moi. 

Vous êtes de plus en plus nombreux à nous rejoindre:

                           Mon listing vient d'atteindre les 250 Noms.

Danièle Gervais me faisait remarquer que nous étions les "privilègiés" de la classe Apour avoir eu, un  William dans notre classe.

Je suis sûre que certains, surtout ceux qui ont quitté
l'univers
professionnel, pourrait prendre la relève....
et nous pourrions entendre parler des autres classes.....

 

A +
 
Partager cet article
Repost0

Articles Récents

  • Aidez-moi à répondre à un commentaire mis sous un des articles "anciens quartiers de la Sirène"
    Préambule: Je l'ai souvent écrit : merci de ne pas mettre de commentaire sous des articles publiés car les articles s'empilent et qui va relire d'anciennes publications ? De plus, ce quartier de la Sirène a fait l'objet de plusieurs articles courant 2020...et...
  • Actualité de "nos enfants": Deborah CREFF publie son 1er ouvrage
    "Du bonheur au fil des Saisons" Quel beau titre en ces périodes moroses!. Voici le 1er ouvrage publié par Déborah CREFF . Fille de "notre" William (ceg 59-63) Nos enfants sont tous adultes...depuis longtemps... ****************************************...
  • Hommage à Mle LACOUME - Annie VASSORT
    Nous, qui avions commencé en septembre 59, n'avions connu que Mle Lacoume... mais pour les plus jeunes c'était Mme VASSORT…puis les décennies ont passé et pour ceux qui ont eu la chance de continuer à la côtoyer, elle aimait qu'on l'appelle Annie... C'est...
  • William CREFF complète avec des "vieilles" photos de la Sirène
    Nous commençons par cette photo couleur (car elle illustrera l'article que je partagerai sur Facebook) C'est, je crois, une photo actuelle...mais c'est ce qu'on voit "en bas de la Sirène". Merci à William...il est le seul de nos 89 abonnés a avoir répondu...
  • L'ancien quartier de la Sirène
    En Aout 2020, Chartier écrivait un commentaire sous un article ou une page... (je ne sais toujours pas qui est Chartier...ce serait bien qu'il me mette un mail christiandeaire@orange.fr, nous avons besoin de connaitre son âge, avec qui était-il ami ?...
  • Hommage à deux héros montargois de la résistance: garagistes au 20 rue de la Sirène
    Article paru dans la République du Centre le 9 Juillet 2020: Jean, le père, et Jacques, le fils, faisaient partie du réseau Prosper. Ils ont payé de leur vie leur engagement dans la résistance dès 1942. Aucun hommage n'avait été rendu à Jean et Jacques...
  • Qui a des souvenirs du quartier de la Sirène?
    Je l'ai souvent écrit "ne mettez pas de commentaire car ils se trouvent en fin d'article, seront enfouis et personne ne les trouvera".... Je découvre...par miracle...un commentaire qui a été mis en Aout 2020, signé de "Chartier". Si nous avons sur notre...
  • Classes primaire Gambetta
    Après ce long mutisme, il parait nécessaire de continuer à faire vivre notre site. L'an dernier, sur demande, un article était paru pour les primaires Pasteur...quel plaisir d'y retrouver des visages familiers...copains (d'avant-avant-hier!!), j'ai pensé...
  • Qui connait le prénom de METRIER (ou MAITRIER) Classes primaires à Pasteur
    D'accord, nous ne sommes pas sur les 10 années d'existence de notre CEG...mais notre site accueille toutes les demandes...et, je suis très fière de constater que, grâce à vous, toutes nos recherches sont couronnées de succès...j'espère qu'il en sera de...
  • Recherchons Michèle, qui était coiffeuse à Amilly dans les années 60.
    Nouvel exploit à réaliser....comme toutes nos recherches ont été couronnées de succès (y compris la dernière avec l'abbé Gallerand)... nous devons essayer... Voici un extrait du mail reçu le 2 décembre: « Bonjour, je recherche dans le cadre d'une filiation,...